Église Sainte-Elisabeth du couvent d'hospitalières de saint François, dites soeurs grises

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Elisabeth

Titre courant

Église Sainte-Elisabeth du couvent d'hospitalières de saint François, dites soeurs grises

Localisation

Localisation

Grand Est ; Meurthe-et-Moselle (54) ; Nancy ; rue des Dominicains

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Lorraine

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Nancy

Adresse de l'édifice

Dominicains (rue des)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom de l'édifice

Couvent d'hospitalières de saint François, dites soeurs grises

Références de l'édifice de conservation

IA54002874

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 15e siècle, 3e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1422, 1766

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Une première église, liée à l'hôpital Notre-Dame fondé par le duc de Lorraine Charles II à la porte sud de Nancy, aurait été construite en 1422 (date portée sur la gravure de Dominique Collin, redessinée par C. Lapaix et conservée à la bibliothèque municipale de Nancy) ou 1442 (d'après Lionnois, Histoire des villes vieille et neuve de Nancy, depuis leur fondation, jusqu'en 1788 : tome 2. Nancy : Haener père, 1811. p. 450). Devenue église du couvent des hospitalières de saint François, dites soeurs grises, au début du 16e siècle, elle fut probablement dédiée à sainte Elisabeth, en l'honneur d'Elisabeth de Thuringe qui fut la première religieuse de cette obédience en Allemagne. Suite à son effondrement en 1764, elle est reconstruite sur la base d'un projet de Pierre Lisé (ou Lisez, ca 1720-1784). Monseigneur Drouas, évêque de Toul, bénit la nouvelle construction le 25 mai 1766. Vendue comme bien national à la Révolution, elle est adjugée le 4 août 1799 à Joseph Lemoine, officier de santé. Ce dernier la fait vraisemblablement démolir dès le début du 19e siècle et remplacer par un immeuble toujours en place aujourd'hui (18 rue des Dominicains ; IA54003295).

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

La première église, de style gothique flamboyant, n'est connue que par la gravure de Dominique Collin qui représente la façade sur la rue des Dominicains. L'église étant orientée, c'est le choeur qui borde la rue, éclairé par une vaste baie en arc brisé à réseau de soufflets ou de mouchettes ; le sommet du pignon est orné d'une grande croix. Le plan de cette première église est connue par une lithographie de M. Christophe conservée à la Bibliothèque municipale de Nancy (publiée en 1880 par Charles Courbe dans Journal de la société d'archéologie lorraine et du Musée historique lorrain, décembre 1880) et qui reproduit un plan daté de 1740 (non localisé à ce jour ou disparu) : on accède à la nef par un long couloir latéral, probablement situé au rez-de-chaussée d'un bâtiment annexe du couvent. Constituée d'un vaisseau unique, précédée d'une sorte de chapelle, l'église est à chevet plat ; deux autels latéraux marquent l'entrée du choeur, accessible également depuis la cour du couvent par une entrée secondaire. La façade de la seconde église reconstruite au 18e siècle n'est connue que par la description qu'en donne Lionnois (Histoire des villes vieille et neuve de Nancy, depuis leur fondation, jusqu'en 1788 : tome 2. Nancy : Haener père, 1811. p. 441) : relativement étroite, elle est composée de deux ordres superposés, ionique au premier niveau et corinthien au second, qui encadrent respectivement la porte d'entrée (l'église étant désormais occidentée) et une statue de sainte Elisabeth due au sculpteur Walneffer ; l'ensemble est sommé par un fronton orné d'un décor sculpté. Les dispositions intérieures sont connues grâce au plan de vente révolutionnaire (A.D.54, 1 Q 596) : la nef et le choeur forment un ensemble unique, simplement séparés par une grille encadrée de deux autels, le choeur étant surélevé d'une marche. L'ensemble est éclairé par trois fenêtres latérales donnant sur la cour du couvent. Une tribune destinée aux soeurs était très probablement située à l'étage, sur le côté nord du choeur.

État de conservation (normalisé)

Détruit

Protection et label

Typologie de la zone de protection

Secteur sauvegardé

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2013

Date de rédaction de la notice

2014

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Tronquart Martine, Vaxelaire Yann

Cadre de l'étude

Étude urbaine Nancy

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire général
Hôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63

1/2
église Sainte-Elisabeth du couvent d'hospitalières de saint François, dites soeurs grises
église Sainte-Elisabeth du couvent d'hospitalières de saint François, dites soeurs grises
© Région Lorraine - Inventaire général ; © Ville de Nancy
Voir la notice image