Hôpital Saint-Charles, hospice, maison de retraite Saint-Charles

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôpital, hospice, maison de retraite

Appelation d'usage

Saint-Charles

Titre courant

Hôpital Saint-Charles, hospice, maison de retraite Saint-Charles

Localisation

Localisation

Grand Est ; Meurthe-et-Moselle (54) ; Vézelise ; rue Notre-Dame ; rue des Maix ; ruelle de l'Hospice

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Lorraine

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Vézelise

Adresse de l'édifice

Notre-Dame (rue) ; Maix (rue des) ; Hospice (ruelle de l')

Références cadastrales

1811 E 254, 1983 AB 288

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Chapelle, prison

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 17e siècle, 18e siècle, 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1626

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source, attribution par travaux historiques

Description historique

Il y avait à Vézelise une maison qui servait d'hôpital, sise devant le portail de l'église ; comme elle était devenue insuffisante, on décida en août 1626 d'acquérir un terrain à l'intention d'y bâtir un nouvel hôpital ; ce terrain se trouva curieusement à l'intérieur des fortifications de la ville, près de la porte Notre-Dame ; cet achat et la construction du nouvel établissement devaient être facilités par la revente de l'ancienne maison et surtout par l'importante contribution et donation pieuse de Didier Virion de Nible, originaire de Vézelise et conseiller d'état, qui avait donné le 24 juillet 1624 à la ville et à l'hôpital de Vézelise un capital de 6500 francs pour constituer à 7% une rente annuelle de 455 francs à employer en oeuvres pies ; avec cette rente, la ville acheta donc le terrain et réserva 4 annuités pour les besoins de la construction

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon sans chaîne en pierre de taille, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

Les bâtiments d'origine étaient distribuées sur les 3 côtés d'une cour ; au fond de cette cour se développaient du sud au nord la grande salle des malades et la chapelle ; à droite se trouvait la sacristie et une prison ; en face, on trouvait le réfectoire, la chambre de l'économe, la cuisine qui ouvrait sur un garde-manger ; à droite du réfectoire, un escalier conduisait à l'étage dont nous n'avons pas le plan mais où l'on devait retrouver un réfectoire et une salle des malades, le rez-de-chaussée étant vraisemblablement affecté aux hommes, l'étage aux femmes ; l'hôpital fut agrandi au 18e siècle et transformé en maison de retraite dans la 2e moitié du 20e siècle

Protection

Référence aux objets conservés

IM54005038, IM54005037, IM54005039, IM54004979, IM54005036, IM54005067, IM54004978, IM54005035

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1995

Date de rédaction de la notice

1995

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Collin Simone

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire général Hôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63