Usine de construction métallique dite Société des Constructions Métalliques de Baccarat

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de construction métallique

Appelation d'usage

Société des Constructions Métalliques de Baccarat

Titre courant

Usine de construction métallique dite Société des Constructions Métalliques de Baccarat

Localisation

Localisation

Grand Est ; Meurthe-et-Moselle (54) ; Baccarat ; 30 rue du 20e Bataillon

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Lorraine

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Baccarat

Adresse de l'édifice

20e Bataillon (rue du) 30

Références cadastrales

1989 AD 30, 31, 36, 37, 40, 117, 119, 121, 123

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Bureau d'entreprise ; atelier de fabrication ; remise ; atelier de réparation ; conciergerie ; enclos

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1913

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

André Emile (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par tradition orale

Description historique

Usine fondée en 1913 (daté par source) pour la société des constructions métalliques de Baccarat créée en 1908 et dont l'usine était alors installée rue de la chapelle. Les bâtiments sont vraisemblablement dus à l'architecte Emile André (1871, 1933) (attribution par tradition orale). Fabriquait à l'origine des grilles et des charpentes métalliques, s'est spécialisée depuis 1913 dans la construction de pylônes pour lignes électriques. L'usine était, à l'origine, pourvue d'une chaufferie située sous l'atelier de fabrication et d'une cheminée d'usine de section circulaire en brique (disparue).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès ; calcaire ; brique silico-calcaire ; brique ; granite ; bois ; fer ; moellon sans chaîne en pierre de taille ; pan de fer ; pan de bois ; enduit ; enduit partiel

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique ; verre en couverture

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux ; en rez-de-chaussée

Typologie du couvrement

Charpente métallique apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; croupe ; lanterneau ; shed

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique ; produite sur place ; énergie électrique ; achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Site industriel desservi par embranchement ferroviaire ; 2 bureaux : calcaire, grès, enduit partiel, enduit, toit à longs pans, croupe, en tuile mécanique ; atelier de fabrication et atelier de réparation : moellon sans chaîne en pierre de taille, brique silico-calcaire, pan de fer, enduit partiel, 3 vaisseaux en rez-de-chaussée, charpente métallique apparente, lanterneau, shed en verre ; remise : pan de bois enduit ; conciergerie : croupe ; enclos : granite, brique

État de conservation (normalisé)

Restauré

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1993

Date de rédaction de la notice

1994

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Thiébaut Pascal

Cadre de l'étude

Repérage du patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Patrimoine industriel ; arrdt_luneville

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire général Hôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63