Hôtel de négociant en vin dit Château Mercier puis Château de Pékin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Genre du destinataire

De négociant en vin

Appelation d'usage

Château Mercier ; Château de Pékin

Destination actuelle de l'édifice

Édifice artisanal commercial ou tertiaire

Titre courant

Hôtel de négociant en vin dit Château Mercier puis Château de Pékin

Localisation

Localisation

Grand Est ; Marne (51) ; Epernay ; 77, 79 avenue de Champagne

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Champagne-Ardenne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Epernay centre

Adresse de l'édifice

Champagne (avenue de) 77, 79

Références cadastrales

2000 AM 9

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Pressoir, cellier, parc, communs, mur de clôture, portail

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 21e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1866, 1873, 2000

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Mercier, Eugène (habitant célèbre) Abelé de Muller, François (habitant célèbre)

Description historique

Un hôtel avec dépendances et caves est construit en 1866 pour le négociant François Abelé de Muller (1811-1876) au lieu-dit le Mont Saint-Joseph. Ce domaine est racheté par Eugène Mercier en décembre 1873, qui fait construire ses caves à proximité. Le nom de Château de Pékin, donné au lieu-dit, apparaît au cadastre de 1860. Ce pourrait être une allusion à l'entrée des troupes impériales de Napoléon III dans la capitale chinoise, à moins qu'il ne vienne de l'éloignement du lieu. Il est encore appelé Château Mercier en souvenir de son propriétaire. Mercier y installe le siège de sa maison de commerce avant qu'il ne le transfère dans l'immeuble du 75, avenue de Champagne. Le sous-sol du Château de Pékin est relié à un réseau de caves à vin, situé à 25 mètres de profondeur sous l'édifice. Après de nombreuses années d'abandon, le château est racheté par un négociant en vins qui le restaure depuis 2000 pour sa représentation commerciale. Une verrière, adossée sur le corps central, côté ouest, a aujourd'hui disparu.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, brique et pierre à assises alternées, verre

Matériaux de la couverture

Ardoise, zinc en couverture, verre en couverture

Typologie de plan

Jardin irrégulier

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés, étage de comble

Typologie du couvrement

Voûte en berceau

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit conique, toit à longs pans brisés

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre : escalier tournant, en charpente, escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie

Couverts ou découverts du jardin de l'édifice

Bois de jardin ; bosquet ; massif d'arbres ; pelouse ; arbre isolé

Commentaire descriptif de l'édifice

Le plan a sensiblement la forme d'un T précédé du côté du portail d'entrée d'un "châtelet" à deux tours. L'hôtel est bâti sur une galerie de caves et un sous-sol servant d'entrepôt. Deux pavillons de communs encadrent le portail d'entrée. Le parc composé de massifs d'arbres, de pelouses et de chemins de jardin est entouré d'un mur de clôture. Escalier dans-oeuvre, tournant en charpente ; escalier extérieur à degré adouci en maçonnerie. Le sous-sol est voûté en berceau. Les corps des bâtiments aux 2 extrémités et le mur de clôture sont en brique et pierre à assises alternées. Le bâtiment central est en pierre de taille calcaire (chaînes à refends, corniche à modillons, encadrements de baies, frontons et soubassement) avec remplissage couvert d'enduit. Les communs sont construits en pierre et brique. Les toits ont un brisis en ardoise ; un terrasson en zinc. Epis de faîtage. Verrière sur la façade ouest. Lucarnes à fronton courbe. Lucarne double à fronton courbe et oculus dans l'axe. En partie dénaturé (serre extérieure, décor intérieur). Les cartes postales anciennes début 20ème siècle montrent une véranda sur la façade Ouest, détruite en 2000.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, ferronnerie

Indexation iconographique normalisée

Fronton ; balustre

Description de l'iconographie

Frontons surmontant les baies. Balcon sur avancée à rez-de-chaussée avec garde-corps à balustres en pierre de taille, mur de clôture surmonté d'un garde corps à balustres. Portail et ancres en fonte.

Dimensions normalisées des édicules uniquement

L = 2521 ; la = 1428

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bailly Gilles-Henri, Caulliez Stéphanie, Laurent Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81

1/4
hôtel de négociant en vin ; château Mercier ; château de Pékin
hôtel de négociant en vin ; château Mercier ; château de Pékin
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image