Hôtel de négociant en vins dit hôtel Auban-Moët, actuellement mairie

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Appelation d'usage

Hôtel de négociant en vins Auban-Moët

Destination actuelle de l'édifice

Mairie

Titre courant

Hôtel de négociant en vins dit hôtel Auban-Moët, actuellement mairie

Localisation

Localisation

Champagne-Ardenne 51 Epernay

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Epernay centre

Adresse de l'édifice

Champagne (avenue de) 7 bis ; Jean-Moët (rue) 6

Références cadastrales

1920 D 515, 2000 BI 520

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1857

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

Le Noir ; Victor (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Auban, Victor (commanditaire) Moët de Romont, Sidonie-Rachel (commanditaire)

Description historique

L'hôtel est construit de 1857 à 1858 par l'architecte Victor Le Noir pour le négociant en vins de Champagne Victor Auban et Sidonie Rachel Moët de Romont, son épouse. Après l'échec du projet de reconstruction de l'hôtel de ville place Hugues Plomb, cet hôtel est acheté le 8 février 1920 par la Ville d'Epernay qui le transforme en Hôtel de Ville et l'occupe depuis cette date.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise, zinc en couverture

Typologie de plan

Plan rectangulaire régulier

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, 1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, croupe brisée, toit polygonal, terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier droit, escalier tournant à retours avec jour, sur voûte, escalier hors-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie, escalier hors-oeuvre : escalier droit

Commentaire descriptif de l'édifice

Saillie de l'avant-corps à 3 pans dans l'axe de la façade sud. Le brisis est en retrait pour ménager un balcon à balustrade en pierre. Le perron de la façade sud est porté par un prolongement hors-oeuvre du niveau de soubassement. Dans l'axe de la façade sur jardin, 3 portes fenêtres abritées par une marquise en fonte et verrière s'ouvrent sur un perron ; baies cintrées au rez-de-chaussée, rectangulaires à l'étage, protégées par des corniches sur consoles. Toiture à longs pans brisés avec croupes, en ardoise et terrasson en zinc avec lanterneau en verrière ; avant-corps à 3 pans couvert d'un toit polygonal ; terrasse sur niveau de soubassement. Couverture : lucarnes à corniche en demi cercle ; lucarnes oeil-de-boeuf ; épi de faîtage, souches de cheminées en pierre. Dans le corps central, à l'entrée du vestibule, escalier d'honneur droit en maçonnerie avec balustres en pierre ; dans le vestibule à droite, escalier d'honneur tournant avec jour en maçonnerie (1 volée droite, palier et 2 volées droites en retour) , à rampe à balustres en pierre, cage ornée de colonnes toscanes et de pilastres ioniques cannelés. Escalier hors oeuvre à 2 volées droites, à départ en degré adouci, en maçonnerie, convergentes vers un large perron avec avancée en demi-cercle devant la façade sud, du côté de l'avenue ; escalier hors oeuvre droit en maçonnerie permettant d'accéder au perron de la façade nord sur le parc, qui est aussi accessible par 2 rampes pour les voitures, convergentes en fer à cheval.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, mosaïque, menuiserie, décor stuqué, vitrail, ferronnerie

Indexation iconographique normalisée

Ordre antique : superposition ; colonne : ordre toscan ; pilastre ; balustre ; poste ; armoiries

Description littéraire de l'iconographie

Les façades sont rythmées par des pilastres doriques et ioniques superposés. Toutes les façades sont surmontées d'une balustrade d'acrotère en pierre (brisis de l'étage de comble en retrait). Le grand vestibule comporte des colonnes toscanes. Le jour ovale ouvert dans son plafond est orné d'un cordon de postes et surmonté d'un garde-corps à balustres en pierre. Dans le grand vestibule, sol en mosaïque de pierres dures, à ornement géométrique. Lambris, plafond à décor stuqué et parquet de marqueterie à ornement géométrique de la grande salle du rez-de-chaussée, salles du 1er étage décorées de lambris. Cage d'escalier ornée avec les armoiries de la Ville. Plafond en verrière à décor géométrique éclairant le vestibule.

Dimensions normalisées des édicules uniquement

L = 3000 ; la = 2300

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Escalier ; vestibule

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bailly Gilles-Henri, Caulliez Stéphanie, Laurent Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81