Collège et pensionnat de garçons, actuellement Lycée Léon Bourgeois

Désignation

Dénomination de l'édifice

Collège

Genre du destinataire

De garçons

Appelation d'usage

Lycée Léon Bourgeois

Destination actuelle de l'édifice

Pensionnat ; hôpital ; lycée

Titre courant

Collège et pensionnat de garçons, actuellement Lycée Léon Bourgeois

Localisation

Localisation

Grand Est ; Marne (51) ; Epernay ; 29, 31 avenue de Champagne

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Champagne-Ardenne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Epernay centre

Adresse de l'édifice

Champagne (avenue de) 29, 31

Références cadastrales

2000 AI 90

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour ; mur de clôture ; préau ; jardin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1912 ; 1977 ; 1981 ; 1995

Commentaires concernant la datation

Daté par source ; date portée

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Après un premier projet en 1911 par l'architecte de la Ville M. Moineau, rejeté par le ministère, le collège de garçons, intégrant un pensionnat, est construit par l'entreprise Tixier sur les plans de l'architecte Henri Piquart sur un terrain offert à la Ville par Madame Victor Auban-Moët. Le chantier débute à partir de 1914-1916 puis, interrompu par la guerre, se poursuit en 1922-1924. Cet établissement succède à l'ancien collège de garçons (7, rue du Docteur Verron) qui ne suffit plus. En 1977, A. Muller restructure le collège en lycée et transforme les dortoirs du pensionnat en salles de classe. En 1981, l'architecte Schneider construit un atelier supplémentaire au rez-de-chaussée de l'aile est. En 1995, deux nouveaux architectes, F. Peiffer et B. Freycenon, suivis par l'architecte Olivier Muls, conçoivent un ascenseur extérieur sur la façade de l'aile ouest pour répondre aux nouvelles normes handicapés ; le préau est cloisonné pour réaliser un amphithéâtre et de nouvelles classes.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique ; calcaire ; pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan symétrique

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol ; étage de soubassement ; 2 étages carrés ; étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée ; jardin en pente ; jardin de niveau

Typologie de couverture

Toit en pavillon ; toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie ; escalier de distribution extérieur : escalier de type complexe, en maçonnerie ; escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente ; ascenseur

Couverts ou découverts du jardin de l'édifice

Arbre isolé ; massif de fleurs ; pièce de gazon

Commentaire descriptif de l'édifice

Les façades sur cour comportent des portiques sur 2 niveaux servant à la distribution. Des escaliers extérieurs et intérieurs servent à rattraper la déclivité. Sur cour, portiques en arcs en anse de panier et, au dessus, galerie à entablement droit sur piliers carrés. Escalier : adossé à la façade principale, escalier double à montées convergentes ; encavés dans la terrasse supérieure, 2 escaliers droit symétriques par rapport à l'axe du bâtiment principal appelé encore "bouche de métro" ; au milieu de l'aile ouest, escalier de distribution extérieure complexe, en maçonnerie avec ascenseur central ; dans les ailes est et ouest, escaliers en charpente. L'ensemble de la construction est en brique avec quelques entablements, socles, motifs décoratifs, baies, traitées en pierre de taille. La plupart des linteaux de baies sont des arcs segmentaires en briques. Couverture : les bâtiments d'avant-corps à toit en pavillon sont reliés par les toits à longs pans de bâtiments inférieurs d'un étage. Les débords de toit sont portés par des consoles de bois tourné.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture ; mosaïque ; menuiserie ; ferronnerie

Indexation iconographique normalisée

Colonne : ordre dorique ; médaillon

Description de l'iconographie

Pavillon d'entrée avec deux pignons à horloge publique tapissé de céramique bleue couvert d'un toit débordant sur consoles en charpente ; de part et d'autre de la baie d'axe, cartouche en cuir découpé sur lequel sont appliquées, côté droit, les armoiries d'Epernay, côté gauche, les initiales "RF" dans un médaillon. Au premier étage, baie cintrée jumelée avec colonnettes, encadrée d'un pilier carré engagé. Garde-corps de la galerie et des escaliers extérieurs droits, en ferronnerie. Frise en céramique bleue ceinturant tous les bâtiments. Motifs géométriques en brique de couleur.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la région

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bailly Gilles-Henri ; Caulliez Stéphanie ; Laurent Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81

1/6