Hôtel de Rohan, actuellement restaurant

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Appelation d'usage

Hôtel de Rohan

Destination actuelle de l'édifice

Laboratoire médical ; restaurant

Titre courant

Hôtel de Rohan, actuellement restaurant

Localisation

Localisation

Champagne-Ardenne 51 Epernay

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Epernay centre

Adresse de l'édifice

Général-Leclerc (rue du) 38 ; Berceaux (rue des) 2

Références cadastrales

2000 BI 584

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Portail, cour, écurie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 18e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'ancien Hôtel de Rohan : l'édifice actuel appartient à la propriété de l'ancien hôtel de Rohan qui aurait été un "pied-à-terre" pour la famille des ducs de Rohan-Soubise et qui semble être devenu ultérieurement la propriété des d'Aubigny, du nom du président du bailliage d'Epernay, maire triennal de la ville au 18e siècle. Selon Alfred Chabaud, une partie de cet hôtel devint une auberge, tenue en 1769 par un certain Remy Vallet. C'est dans cette auberge-relais, qu'on peut localiser à l'emplacement du magasin 28 rue du Général Leclerc que s'arrêtèrent la Princesse de Lamballe puis, en 1791, Louis XVI, à son retour de Varennes. Le 38 rue du Général Leclerc en serait la partie résidentielle de cette auberge. Sa reconstruction dans la 2e moitié du 18e siècle est conforme au nouvel alignement de la rue de Châlons, institué pour la "traverse d'Epernay" (traversée d'Epernay par la route royale) , réalisée après 1750 (aménagement de la route royale vers Châlons). Sa date de construction pourrait être située vers 1753 (suppression de la Porte de Châlons) ou vers 1780 (construction des tourelles de la Porte). Les refends de l'appareil de pierre du pan coupé de l'hôtel s'apparentent à celui des tourelles de la nouvelle porte. Dans le cours du 19e siècle, la grande propriété des Rohan fut scindée : une dépendance deviendra le gymnase municipal salle d'exercices physiques qui se trouvait derrière l'école de garçons, près de l'ancien hôtel de ville, et l'hôtel fut transformé en café, qu'on restaura en 1892 (café de Rohan) , mais qui est atteint par une bombe en juillet 1918. Sur l'emplacement d'une impasse, une voie nouvelle, nommée rue du Capitaine Deullin, est créée après l'édification de la Poste en 1925.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, calcaire, pierre de taille, appareil mixte, bossage

Matériaux de la couverture

Ardoise, tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre, escalier hors-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

L'angle de l'immeuble présente un léger pan coupé réalisé en pierre de taille à joints refendus. Chaînages horizontaux et clés d'arcs en pierre de taille ; porte d'entrée chaînée de pierre ; corniche en pierre quart-de-rond. L'escalier intérieur d'origine a été supprimé.

Technique du décor des immeubles par nature

Menuiserie, peinture

Indexation iconographique normalisée

Cartouche, chute

Description littéraire de l'iconographie

Lambris sculptés de la 1ère moitié du 18e siècle avec cartouches et chutes de style rocaille, cheminée 18e siècle, peintures de cartouches d'imposte, niches de poêle en cul de four.

Dimensions normalisées des édicules uniquement

L = 2100 ; la = 1400

Commentaires d'usage régional

Portail anse de panier en brique de type sparnacien

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1949/09/08 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Boiseries qui décorent le salon du rez-de-chaussée et les pièces du premier étage : inscription par arrêté du 8 septembre 1949

Précisions sur les éléments protégés

Salon,décor intérieur

Observations concernant la protection de l'édifice

Le logis principal formant l'angle occupe une position remarquable à proximité de l'ancienne Porte de Châlons. Existence de dépendances en fond de cour et d'un portail cocher ; la cour, fermée par un mur de clôture, est accessible depuis la rue des Berceaux par un portail en anse de panier. Avec ces parties constituantes, l'édifice relève du type de l'hôtel aristocratique. La cour est partiellement occupée par des annexes de l'activité actuelle de restaurant.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bailly Gilles-Henri, Caulliez Stéphanie, Laurent Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81