Hôtel de voyageurs dit hôtel de la Haute-Mère-Dieu, actuellement galerie marchande et immeuble dit La Haute-Mère-Dieu

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel de voyageurs

Appelation d'usage

Hôtel de la Haute-Mère-Dieu

Destination actuelle de l'édifice

Galerie marchande ; immeuble

Titre courant

Hôtel de voyageurs dit hôtel de la Haute-Mère-Dieu, actuellement galerie marchande et immeuble dit La Haute-Mère-Dieu

Localisation

Localisation

Champagne-Ardenne 51 Châlons-en-Champagne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Châlons-en-Champagne centre

Adresse de l'édifice

République (place de la) 26, 30

Références cadastrales

1826 F 176, 177, 178, 1981 BE 136

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Milieu 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1829

Commentaires concernant la datation

Datation par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Cordier (commanditaire)

Description historique

La Haute-Mère-Dieu est mentionnée pour la première fois en 1285 dans une sentence réglant un différent entre les religieux de l'abbaye de Haute-Fontaine et leur voisin. La seconde mention date de 1467 où un règlement de police dit que la maison portait l'enseigne d'hôtel de la Haute-Mère-Dieu. Avant la Révolution, la maison n'était plus possession de l'abbaye mais celle d'un particulier, qui y adjoignit une maison voisine. L'ensemble fut acheté en 1829 par M. Cordier qui le reconstruisit à peu près en entier. L'ancien nom fut conservé ainsi que la fonction d'hôtel. Jusqu'à la fin des années 1990, l'immeuble était utilisé comme galerie marchande avec logements aux étages. Il est actuellement désaffecté.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Bois, pan de bois, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés, comble à surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

L'immeuble est constitué de trois corps de bâtiments accolés. Il présente une élévation à travées. Le corps de bâtiment comporte un sous-sol, deux étages carrés et un comble à surcroît. La façade a été uniformisée au milieu du 19e siècle (après 1845). L'ensemble est en pan de bois enduit avec fausses chaînes d'angle harpées en bois. L'encadrement des baies du premier étage est surmonté d'un petit fronton triangulaire reposant sur des consoles moulurées. La corniche en bois, séparant le deuxième et le troisième étage, est à triglyphe et métope. Un bandeau à motif de denticules sépare le rez-de-chaussée du premier étage. Le toit à longs pans est couvert de tuiles mécaniques.

État de conservation (normalisé)

Désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bonnet Claire, Miguel Sandra

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81