Palais de justice

Désignation

Dénomination de l'édifice

Palais de justice

Titre courant

Palais de justice

Localisation

Localisation

Grand Est ; Marne (51) ; Châlons-sur-Marne ; 2 quai Eugène Perrier

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Champagne-Ardenne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Châlons-en-Champagne centre

Adresse de l'édifice

Eugène Perrier (quai) 2

Références cadastrales

1981 BC 463, 464

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1868

Commentaires concernant la datation

Datation par source, datation par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source, attribution par travaux historiques

Description historique

Le palais de justice fut édifié de 1868 à 1871 sur les plans des architectes Collin père et fils. Il est la seule réalisation d'importance exécutée à Châlons au cours de la seconde moitié du 19e siècle. La sculpture est d'Andres. En 1979, le palais de justice s'est agrandi des bâtiments de l'ancienne gendarmerie qui se trouvent en arrière et qui donnent sur la rue du Lycée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, grand appareil, moyen appareil

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, 2 étages carrés

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

De plan allongé, le palais de justice, se compose d'un corps principal, plus élevé (2 étages carrés) , en grand appareil de pierre de taille et portant l'ensemble du décor. Il est encadré de deux ailes d'un étage carré, en moyen appareil sans décor. Les toits sont à longs pans et croupe, couverts en ardoise. La façade du corps principal est composée de cinq travées. Les trois travées centrales sont éclairées par une grande arcade cintrée, occupant toute la hauteur du rez-de-chaussée et du 1er étage. Elles correspondent à la salle des pas perdus. Chaque arcade est encadrée de colonnes semi-engagées, les travées latérales sont ornées de pilastres. Le second étage est décoré de pilastres et ne comporte de baies qu'au dessus des grandes arcades.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique ; guirlande ; ordre corinthien ; bouclier ; épée ; chêne ; olivier ; tête : femme

Description de l'iconographie

Les allèges des baies des travées latérales du premier étage sont décorées d'une guirlande végétale. Les clefs des grandes arcades sont ornées d'une tête de femme. Les colonnes semi-engagées sont à chapiteau corinthien, ainsi que les pilastres du deuxième étage. Les pilastres des travées latérales des deux niveaux ne comportent pas de chapiteaux mais uniquement des moulures. Les travées latérales du deuxième étage sont décorées d'un bouclier reposant sur une épée encadré de part et d'autre de branches de chêne et d'olivier.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bonnet Claire, Miguel Sandra

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81