maison commune

Désignation

Dénomination

maison commune

Titre courant

maison commune

Localisation

Localisation

Champagne-Ardenne 51 Châlons-en-Champagne

Aire d'étude

Châlons-en-Champagne centre

Adresse

Maréchal Foch (place du)

Référence cadastrale

1826 F 301, 1981 BE 252

Milieu d'implantation

en ville

Edifice de conservation

place du Maréchal Foch

Référence de l'édifice de conservation

IA51000393

Historique

Datation des campagnes principales de construction

3e quart 16e siècle

Datation en années

1553, 1612

Justification de la datation

datation par travaux historiques, porte la date

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Il semble que depuis le 15e siècle, au moins, le conseil de ville ait eu l'habitude de se réunir à l'hôpital du Saint-Esprit qui se trouvait au chevet de l'église Saint-Germain. Au 16e siècle, les édiles ont jugé nécessaire la construction d'une maison commune. La construction, commencée en 1553, fut interrompue durant de longues années à cause des guerres de religion. Les travaux furent achevés en 1612, avec l'achat de la cloche du beffroi. Au cours du 3e quart du 18e siècle, devenue trop exiguë, et surtout d'un aspect ne correspondant plus à la mode de l'époque, elle fut rasée pour être remplacée sur le même lieu par l'actuel hôtel de ville.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire

Parti de plan

plan allongé

Vaisseau et étage

1 étage carré, étage en surcroît

Parti d’élévation extérieure

élévation à travées

Type de la couverture

dôme, dôme polygonal

Commentaire description

D'après la gravure exécutée par Joseph et Charles-Nicolas Varin en 1770, l'ancien hôtel de ville présentait un plan allongé. Le rez-de-chaussée s'ouvrait sur un portique couvert à trois ouvertures en ogive. Il était surmonté d'une galerie éclairée par des baies géminées au premier étage. Les lucarnes passantes de l'étage en surcroît étaient surmontées d'un fronton cintré brisé. Une échauguette se trouvait sur l'angle nord, au niveau de l'étage en surcroît. La tour du beffroi, située sur le côté nord, était couverte d'un dôme polygonal surmonté d'un lanternon.

Technique du décor des immeubles par nature

sculpture

Représentation

ornement à forme architecturale ; colonne ; pilastre ; lys ; ornement : représentation humaine ; buste ; armoiries

Précision sur la représentation

Au rez-de-chaussée, les piliers séparant les arcades du portique étaient surmontés de statues en pied, non identifiables, abritées sous des dais. Les écoinçons des arcades étaient décorés d'armoiries. Au premier étage, les allèges des baies géminées étaient décorées de scènes sculptées en haut relief. Les baies de l'étage en surcroît étaient encadrées de pilastres cannelés et les allèges étaient décorées d'armoiries. Le mur entre les baies était décoré d'armoiries, de trophées militaires et d'un cartouche portant la date 1612. Les frontons des baies étaient cintrés et brisés, ornés d'un fleuron. Le lanternon était surmonté par une statue représentant un homme en armes.

Etat de conservation

détruit

Références documentaires

Date d'enquête

2001

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bonnet Claire, Miguel Sandra

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

sous-dossier

Dossier adresse

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81