établissement conventuel dit monastère de l'Adoration Réparatrice

Désignation

Dénomination

établissement conventuel

Appellation et titre

monastère de l'Adoration Réparatrice

Titre courant

établissement conventuel dit monastère de l'Adoration Réparatrice

Localisation

Localisation

Champagne-Ardenne 51 Châlons-en-Champagne

Aire d'étude

Châlons-en-Champagne centre

Adresse

Arquebuse (rue de l') 5

Référence cadastrale

1981 BC 310

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

chapelle, bâtiment conventuel

Historique

Datation des campagnes principales de construction

3e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle

Datation en années

1874, 1937

Justification de la datation

datation par travaux historiques, datation par source

Justification de l'attribution

attribution par travaux historiques, attribution par source

Commentaire historique

La congrégation de l'Adoration Réparatrice fut fondée à Paris par Théodeline Dubouché. Elle ouvrit une maison à Châlons en 1860, dans la propriété qui, avant la Révolution, avait appartenue aux arquebusiers. La chapelle néo-gothique a été exécutée sur les plans de l'architecte Alexis Vagny. Monseigneur Meignan, évêque de Châlons, la consacra le 4 novembre 1875. En 1937, un bâtiment conventuel fut construit par l'entrepreneur Bertot. En octobre 2003, les religieuses de l'ordre ont quitté le couvent de l'Adoration Réparatrice pour le couvent Saint Joseph de Châlons. Les bâtiments du monastère sont mis en vente.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, pierre de taille, moellon

Matériau de la couverture

tuile mécanique

Parti de plan

plan allongé

Vaisseau et étage

1 vaisseau, 2 étages carrés, étage de comble

Type de la couverture

toit à longs pans, croupe

Commentaire description

La chapelle est édifiée en pierre de taille calcaire. Elle est de plan allongé, à un vaisseau, couverte d'un toit à longs pans en tuile mécanique. La façade se compose d'une porte surmontée d'un gâble triangulaire, orné d'un jour trilobé, et de crochets. Elle est éclairée par trois baies comprises dans un arc brisé, surmonté d'un oculus. La porte est encadrée par des statues de la Vierge et du Christ. Le bâtiment conventuel est édifié en moellon calcaire dit pierre de Chevillon. Il se compose de deux étages carrés et d'un étage de comble, couverts d'un toit à longs pans et croupes en tuile mécanique.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2001

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bonnet Claire, Miguel Sandra

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81