couvent de récollets, puis couvent des Dames de la Congrégation, actuellement école Notre-Dame Perrier

Désignation

Dénomination

couvent

Destinataire

de récollets, des Dames de la Congrégation

Appellation et titre

couvent des Récollets, puis des Dames de la Congrégation ; Ecole Notre-Dame Perrier

Destinations successives et actuelle

école

Titre courant

couvent de récollets, puis couvent des Dames de la Congrégation, actuellement école Notre-Dame Perrier

Localisation

Localisation

Champagne-Ardenne 51 Châlons-en-Champagne

Aire d'étude

Châlons-en-Champagne centre

Adresse

Grande-Etape (rue) 64

Référence cadastrale

1826 G 448-450, 1981 AZ 698, 706, 707

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

cloître, chapelle, bâtiment conventuel

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 17e siècle

Justification de la datation

datation par source, datation par travaux historiques

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Les récollets vinrent à Châlons en 1613, appelés par l'évêque Cosme Clause. Ils occupèrent, dans un premier temps, un petit couvent rue de Vinetz qu'ils abandonnèrent rapidement faute de place. Ils s'installèrent ensuite rue Grande Etape. Le couvent fut supprimé à la Révolution et servit pendant un temps de magasin d'habillement militaire. En 1805, il fut donné aux Dames de la Congrégation Notre-Dame qui n'avaient pu réintégrer le couvent Sainte-Marie rue de Jessaint. Le couvent est intégré aux bâtiments de l'école privée dite école Notre-Dame Perrier. En 1990, une partie de la chapelle a été détruite par un incendie.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, pierre de taille

Matériau de la couverture

tuile mécanique

Parti de plan

plan allongé

Type de la couverture

toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en charpente

Commentaire description

L'ensemble des bâtiments est construit en carreaux de craie avec encadrement des baies en calcaire dit pierre de Savonnières. Les bâtiments sont couverts d'un toit à longs pans en tuile mécanique. On trouve, dans l'aile ouest des bâtiments conventuels, un escalier de type tournant à retours sans jours en charpente, du 17e siècle. La chapelle présente un plan allongé.

Protection

Date protection

1938/05/10 : inscrit MH

Précisions sur la protection MH

Façades et toitures du bâtiment en rez-de-chaussée constituant l'entrée du couvent : inscription par arrêté du 10 mai 1938.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2001

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bonnet Claire, Miguel Sandra

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81