Cathédrale Saint-Etienne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Cathédrale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Etienne

Titre courant

Cathédrale Saint-Etienne

Localisation

Localisation

Grand Est ; Marne (51) ; Châlons-sur-Marne ; place Saint-Etienne

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Champagne-Ardenne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Châlons-en-Champagne centre

Adresse de l'édifice

Saint-Etienne (place)

Références cadastrales

1826 F 28, 1981 BE 30

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom de l'édifice

Ensemble cathédral

Références de l'édifice de conservation

IA51000711

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 12e siècle, 13e siècle, 2e moitié 15e siècle, 1er quart 16e siècle, 2e quart 17e siècle, 2e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e moitié 17e siècle, milieu 19e siècle, limite 20e siècle 21e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1237, 1261, 1285, 1470, 1491, 1520, 1628, 1842, 1881

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source, attribution par travaux historiques

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Geoffroy Claude (donateur)

Description historique

1ères années du 12e s. : début de l'édification de la cathédrale actuelle. Du premier monument, il subsiste la crypte, la tour nord et les parties basses des deux bras du transept. 1237 : achèvement du chevet. 1261 : achèvement du transept et des trois dernières travées de la nef. 1285-1303 : construction du déambulatoire et de trois chapelles rayonnantes. 1470-1475 : ajout d'une travée de nef. 1491-1505 : construction de deux autres travées de nef. 1520 : édification d'une flèche, sur la tour nord, qui culminait à 80 m. 1627 : don du chanoine Geoffroy à la fabrique de 40000 livres qui permettent entre 1628-1634 l'édification des deux premières travées de la nef et de la façade occidentale, probablement demandée à l'architecte parisien Monnart. 1668 : la foudre tomba sur la flèche de la tour nord qui s'abattit sur l'abside et fit s'effondrer la voûte. S'ensuivit une reprise en sous-oeuvre des quatre piles de l'abside. A la Révolution : suppression du diocèse et transformation en écurie, sculptures martelées aux portails nord et ouest, destruction presque totale du mobilier. 1842-1846 : reconstruction selon les plans de l'architecte diocésain de Granrut, de la façade du bras sud, en harmonie avec celle du bras nord, ainsi que de deux travées, suite à leur détérioration due à l'incendie de 1668. 1881-1882 : construction de la sacristie, dans un style néogothique, selon les plans d'Ouradou, architecte des Monuments Historiques. Fin 20e s. : consolidation des fondations de la façade occidentale.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives, voûte de type complexe, voûte d'arêtes

Typologie de couverture

Toit à deux pans, croupe polygonale, toit polygonal, toit en pavillon, pignon découvert, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

La cathédrale est construite en pierre de taille calcaire dite pierre de Faloise et de Savonnières. Son plan est en croix latine. Nef de neuf travées avec vaisseau central et collatéraux simples, sans chapelle latérale. Travée centrale de la façade ouest percée d'une rose et terminée par un fronton cintré, fenêtres de style Renaissance. Nef et bas-côtés très ajourés par trois niveaux de baies de style rayonnant. Les grandes arcades reposent sur des colonnes cylindriques. Crypte romane semi-enterrée sous le choeur. Mur des collatéraux orné d'arcatures aveugles. Deux niveaux d'arcs-boutants, appuyés contre des culées surmontées de pinacles. Le portail du bras nord du transept est abrité sous un porche, surmonté d'un gâble. Abside épaulée par des contreforts hormis au niveau des tours où il existe des arcs-boutants. La tour nord est composée de quatre niveaux percés de baies géminées aux deux niveaux supérieurs. Voûte du choeur de type complexe décorée par une grande rosace. Autres voûtes ogivales. La crypte est voûtée d'arête dans la partie romane et en berceau dans la partie moderne. Nef couverte d'un toit à longs pans. Le bras nord du transept est couvert d'un toit à longs pans et d'une croupe. Tour nord couverte d'un toit en pavillon. Bras sud couvert d'un toit à longs pans à pignon découvert. Tour sud couverte d'un toit en pavillon. Abside à cinq pans couverte d'un toit à longs pans et d'une croupe polygonale. Chapelles rayonnantes à toit polygonal. Couverture en ardoise.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, sculpture (étudiée dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme végétale ; ornement : représentation humaine ; ornement à forme architecturale

Description de l'iconographie

Gargouilles sculptées en forme d'hommes, d'animaux ou de monstres, différentes les unes des autres. Façade ouest ornée de pilastres et colonnes à chapiteau corinthien, de drapés avec têtes d'ange et de cuirs découpés autour de la rose.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1862 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

La cathédrale a été classée en 1862.

Référence aux objets conservés

IM51000813, IM51000845, IM51000849, IM51000854, IM51000885, IM51000891, IM51000899, IM51000916, IM51000919, IM51000951, IM51000970, IM51000828, IM51000843, IM51000848, IM51000900, IM51000956, IM51000972, IM51000740, IM51000826, IM51000852, IM51000862, IM51000873, IM51000912, IM51000920, IM51000950, IM51000957, IM51000964, IM51001202, IM51000832, IM51000847, IM51000856, IM51000914, IM51000915, IM51000924, IM51000977, IM51000978, IM51001199, IM51000779, IM51000868, IM51000898, IM51000904, IM51000959, IM51000962, IM51000984, IM51001200, IM51000816, IM51000817, IM51000821, IM51000827, IM51000833, IM51000853, IM51000886, IM51000894, IM51000895, IM51000913, IM51000948, IM51000980, IM51001171, IM51001203, IM51000822, IM51000837, IM51000838, IM51000841, IM51000858, IM51000907, IM51000947, IM51000969, IM51000981, IM51001201, IM51000867, IM51000869, IM51000905, IM51000945, IM51000949, IM51000954, IM51000966, IM51000983, IM51000814, IM51000818, IM51000824, IM51000844, IM51000846, IM51000857, IM51000860, IM51000887, IM51000890, IM51000892, IM51000909, IM51000955, IM51000971, IM51000906, IM51000917, IM51000963, IM51000830, IM51000836, IM51000842, IM51000859, IM51000866, IM51000944, IM51000819, IM51000823, IM51000825, IM51000834, IM51000840, IM51000897, IM51000901, IM51000918, IM51000946, IM51000974, IM51000850, IM51000861, IM51000863, IM51000902, IM51000911, IM51000930, IM51000960, IM51000967, IM51000835, IM51000903, IM51000908, IM51000976, IM51000979, IM51000815, IM51000820, IM51000839, IM51000865, IM51000870, IM51000871, IM51000889, IM51000893, IM51000896, IM51000910, IM51000952, IM51000953, IM51000965, IM51000968, IM51000975, IM51000829, IM51000831, IM51000851, IM51000958, IM51000961, IM51000973, IM51000982, IM51001320

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Affectataire de l'édifice

Clergé

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bonnet Claire, Miguel Sandra

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Champagne-Ardenne - Service chargé de l'inventaire 3, rue du Faubourg Saint-Antoine 51037 Châlons-en-Champagne - 03.26.70.36.81