Phare de la Hague, aussi appelé phare de Goury (Etablissement de signalisation maritime n° 504/000)

Désignation

Dénomination

phare

Titre courant

Phare de la Hague, aussi appelé phare de Goury (Etablissement de signalisation maritime n° 504/000)

Localisation

Localisation

Basse-Normandie 50 Auderville

Aire d'étude

Subdivision de Cherbourg

Lieu-dit

à 1000 mètres au sud-Ouest du cap de la Hague ; sur le rocher le Gros du Raz

Milieu d'implantation

isolé

Parties non étud

passerelle

Historique

Datation des campagnes principales de construction

2e quart 19e siècle

Datation en années

1834

Commentaire historique

1er novembre 1837 : allumage sur une tour en pierre de taille de 47 m de hauteur. - 1909 - modification du vitrage polygonal en vitrage cylindrique - août 1971 : installation d'un aérogénérateur - 1989 : installation des groupes électrogènes et automatisation - les trois derniers gardiens, Robert Chilard, Lionel Jeanne et Hubert Dejarcy descendent définitivement en mai 1990.

Description

Vaisseau et étage

étage de soubassement

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier de distribution : escalier de type complexe

Commentaire description

- Description architecturale : Hauteur au dessus de la mer : 51 m. Taille générale : 52 m. Hauteur focale à 47 m. Description : Tour cylindrique sur soubassement cylindrique en pierre de taille avec double-escalier d'accès et échauguette. Soubassement formant plate-forme avec rambarde métallique. Colonne avec astragale, terminée par un congé supportant la passerelle avec une rambarde métallique. Lanterne de grande taille Ø 4 mètres. - Description technique : 1ère optique : 01 novembre 1837 : Feu fixe Blanc de 1er ordre focale 0, 92 m. Autres optiques : 31 août 1890 : Feu à éclat de 10 sec. Focale 0, 92 m. avec une optique de 16 panneaux. Rotation sur galets. 3 septembre 1905 : nouveau feu à la puissance renforcée et un éclat toutes les 5 secondes. Focale 0, 70 m de 4 panneaux au 1/4 rotation sur cuve à mercure 4 colonnes. Après 1950 : optique double de 0, 30 m de focale à 4 panneaux au 1/4 BBT. (démontée). Cuve à mercure : 1905 (démontée). Combustibles : Huile végétale : 1837. Huile minérale : 1890 - lampe à 6 mèches . Vapeur pétrole : 1905. Escalier métal : H. Luchaire 1905. Signal sonore : 1910. Electrification : 1971. Automatisation : 1989. - Etat actuel : Tour cylindrique hauteur 52 m en maçonnerie de pierres apparentes sur soubassement cylindrique en maçonnerie de pierres apparentes avec escaliers d'accès, terrasse, échauguette. Vibrateur ELAC 300 Mhz sur la passerelle. Lanterne Ø4 m blanche sans décoration, à 3 niveaux de vitrage cylindrique sans boule et sur murette maçonnée. Optique tournante focale 0, 30 m à 4 éclats réguliers à 4 panneaux au 1/4, monture métal. Cuve à mercure BBT Ebor 2200. La cuve est située sur un plancher reposant sur l'ancienne cuve "pissotière"de 1905 et dont le flotteur à disparu. Lampe incandescence de 250 watts. Feu blanc à éclats réguliers 5 sec. Portée 19 milles.

Etat de conservation

inégal suivant les parties

Protection

Date protection

2009/05/11 : inscrit MH

Intérêt de l'oeuvre

à signaler

Observations

Extérieur correct. Intérieur abîmé par le décollement des peintures sur le granit brut.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété de l'Etat

Références documentaires

Date d'enquête

2001

Crédits

© Ministère de l'équipement, Bureau des phares et balises, © Ministère de la culture, Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dreyer Francis, Fichou Jean-Christophe

Cadre de l'étude

inventaire des phares

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

VISMER-PHARES-NORMANDIE ; VISMER-PHARES-FORME-ROND ; VISMER-PHARES-LOCA-TERRE ; VISMER-PHARES-PROT-REMA