Phare de Gatteville aussi appelé phare de Gatteville-Barfleur (Etablissement de signalisation maritime n° 467/000)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Phare

Titre courant

Phare de Gatteville aussi appelé phare de Gatteville-Barfleur (Etablissement de signalisation maritime n° 467/000)

Localisation

Localisation

Basse-Normandie 50 Gatteville-le-Phare

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Subdivision de Cherbourg

Lieu-dit

Sur la pointe de Barfleur

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 18e siècle, 2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1773, 1829, 1835

Description historique

Le premier phare de Barfleur fait partie des phares construits par la Chambre de Commerce de Rouen. - 01 novembre 1775 : allumage sur une tour cylindrique en pierre de taille et corps de logis rectangulaire de 25 m de hauteur. Au sommet de la tour brûle dans un premier temps un feu de houille à l'air libre - septembre 1780 : nouveau feu à réverbères et lanterne vitrée. Pour recevoir le feu lenticulaire de premier ordre prévu par le programme général de 1825 on prévoit d'exhausser la tour mais il s'avère que le bâtiment n'est pas assez large. Un projet de grande tour est alors préparé par l'ingénieur Charles Félix Morice de la Rüe et mené à bien sous sa direction. - 01 avril 1835 : allumage sur une tour cylindrique en pierre de taille et corps de logis de 71 m de hauteur, à 60 m de l'ancienne tour. Celle-ci est découronnée de sa lanterne et remplacée par un étage réalisé selon le même style que les quatre niveaux inférieurs. Elle est alors transformée en sémaphore. Coût du phare : 487 000F Le 20 mai 1891, "conformément à une décision ministérielle le sémaphore et le phare de Barfleur seront désormais désignés sous le nom de sémaphore et de phare de Gatteville". - 17 juillet 1892 : feu provisoire - 17 janvier 1893 : Electrification du phare Il fait alors partie du second plan d'électrification des phares qui comprend : le Créac'h d'Ouessant (Finistère) 04 novembre 1888, Belle-Ile-Goulphar (Morbihan) 05 janvier 1890, Barfleur- Gatteville (Manche) 01 janvier 1893, Ile d'Yeu/Grande Foule (Vendée) , 24 mars 1895, la Coubre (Charente-Maritime) 16 novembre 1895, Eckmühl (Finistère) 01 octobre 1897. - Travaux de 1889 à 1893 pour l'aménagement des salles techniques.

Description

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement

Commentaire descriptif de l'édifice

- Description architecturale : 1er phare : Hauteur au dessus de la mer : 28 m. Taille générale : 25 m. Description : Tour cylindrique en maçonnerie de pierre de taille au centre d'un soubassement rectangulaire. 2e phare : Hauteur au dessus de la mer : 78, 85 m. Taille générale : 74, 75 m. Description : Tour cylindrique de 9 mètres à la base et 6 mètres à la passerelle construite au centre d'un soubassement de 2 niveaux. 365 marches. - Description technique : 1er feu : 1775 : feu au charbon. 1780 : réverbère à 16 réflecteurs de Tourtille-Sangrain. Nouvelle tour : 1ère optique : 01 avril 1835 : feu à éclipses de 30 sec. en 30 sec. Optique de 0, 92 m. de focale à 16 panneaux dioptriques. Autres optiques : 01 janvier 1893 : feu à 12 éclats scintillants groupés par 2 sur galets, optique 0, 30m. de focale, électrique. 15 août 1903 : feu à 2 éclats groupés blancs 10 secondes, optique double 0, 30 m. de focale sur cuve, électrique (actuelle). Cuve à mercure : 1903. Combustibles : Huile végétale : 1834. Huile minérale : vers 1873. Electrification : à arc : 1893. Réseau : 1948 Automatisation : 1984. - Etat actuel : Lanterne Ø4 m, blanche sans décoration, à 2 niveaux de vitrage cylindrique à montants hélicoïdaux et polygonaux à murette métallique. La lanterne est montée sur une murette maçonnée. Optique double tournante de 0, 30 m. de focale à 2 éclats groupés à 4 panneaux. Cuve à mercure Sautter-Harlé (1903) à flotteur située dans la salle de l'optique. Lampe au xénon 1600 watts . Feu blanc à éclats 10 secondes. Portée 29 milles. Réseau EDF, TDF.

État de conservation (normalisé)

Bon état

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

2009/05/11 : inscrit MH ; 2009/06/19 : classé MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Dreyer Francis, Fichou Jean-Christophe

Cadre de l'étude

Inventaire des phares

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

VISMER-PHARES-NORMANDIE ; VISMER-PHARES-FORME-ROND ; VISMER-PHARES-LOCA-TERRE ; VISMER-PHARES-PROT-REMA

Phare de Gatteville aussi appelé Phare de Gatteville-Barfleur (Etablissement de signalisation maritime n° 467/000)
Phare de Gatteville aussi appelé Phare de Gatteville-Barfleur (Etablissement de signalisation maritime n° 467/000)
© Francis Dreyer ; © Ministère de l'équipement, Bureau des phares et balises ; © Ministère de la culture
Voir la notice image