POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Château fort dit Le Vieux Château, actuellement restaurant, hôtel de voyageurs

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort ; restaurant ; hôtel de voyageurs

Appellation d'usage

Le Vieux Château

Destination actuelle de l'édifice

Restaurant ; hôtel de voyageurs

Titre courant

Château fort dit Le Vieux Château, actuellement restaurant, hôtel de voyageurs

Localisation

Localisation

Normandie ; Manche (50) ; Bricquebec ; place Sainte-Anne ; place Le Marois

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Basse-Normandie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bricquebec

Adresse de l'édifice

Sainte-Anne (place) ; Le Marois (place)

Références cadastrales

1825 A1 164, 213, 214, 216, 217, 218, 219, 247, 248, 253, 262, 263, 265, 266, 267 ; 1962 AL 158, 159, 160, 161, 170, 171, 172, 173, 174, 175, 176, 188

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Basse-cour ; chapelle ; donjon ; motte ; ouvrage d'entrée ; logement

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 12e siècle

Auteur de l'édifice

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Famille Bertran (habitant célèbre) famille Paisnel (habitant célèbre) famille d'Estouteville (habitant célèbre)

Description historique

Propriété de la famille Bertran du 10e siècle jusqu'à la fin du 14e siècle, le château appartiendra notamment à Robert VII Bertran, nommé maréchal de France en 1326 et mort en 1348. Le château est ensuite transmis par mariage à la famille Paisnel puis aux d'Estouteville. Donné par le roi Henry V au comte de Suffolk en 1418, il sera restitué en 1450 à Louis II d'Estouteville. Dans le second quart du 16e siècle, le château fort est abandonné en tant que résidence par les d'Estouteville au profit du château des Galleries, nouvellement construit. Le logis seigneurial, initialement composé de deux bâtiments séparés (aula et camera) , est édifié dans le dernier quart du 12e siècle. La partie subsistante du logis (aula) , primitivement composée d'une grande halle de plein-pied avec bas-côté attenant, a été divisé en deux niveaux au cours du 15e siècle et son bas-côté supprimé au milieu du 13e siècle. Du second bâtiment ne subsiste que le sous-sol doté d'un voûtement postérieur à sa construction et datant du début du 15e siècle. La chapelle romane, détruite, est attestée par une charte de confirmation de 1271 et connue par des plans du 18e siècle ainsi que par quelques vestiges de sculptures conservées dans le chartrier du château. Le donjon, vraisemblablement édifié en remplacement d'une structure en bois dans la première moitié du 14e siècle, est établi sur une motte dont l'origine pourrait remonter à la fondation de la seigneurie de Bricquebec, vers le milieu du 10e siècle. L'ouvrage d'entrée principale, avec tour-porte restangulaire en saillie sur l'enceinte, a vraisemblablement remplacé une porte maçonnée plus ancienne, dans la première moitié du 14e siècle, à l'époque où l'on construisait le donjon. La courtine est le résultat de plusieurs périodes de construction. Elle fut très largement remaniée au début du 15e siècle, lors de l'établissement d'un bastion sur son flanc sud. Aux 14e et 15e siècles, plusieurs bâtiments sont venus s'accoler contre la courtine. Entre le donjon et la grande salle du logis, une importante maison manable du 15e siècle existait encore à l'état de vestiges au début du 19e siècle. Un second bâtiment, sur deux niveaux, de la première moitié du 17e siècle, communiquant avec la courtine et la tour de flanquement sud-est, existe encore à l'état de vestiges entre les deux édifices constituants les éléments du logis seigneurial du 12e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon ; grès ; schiste

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre ; escalier en vis ; en maçonnerie

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Colonne : ornement à forme végétale

Description de l'iconographie

Les chapiteaux des colonnes de la façade du logis ainsi que les chapiteaux des baies à l'intérieur du logis figurent un ornement végétal.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1840 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Classement par liste de 1840 ; protection étendue aux abords.

Nature de l'acte de protection

Liste

Intérêt de l'édifice

Maison d'homme célèbre

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Renaudeau Olivier ; Deshayes Julien

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Basse-Normandie - Direction de l'Inventaire général du patrimoine culturel Abbaye aux Dames - Place Reine Mathilde BP 523 - 14035 Caen Cedex - 02.31.06.97.33

1/47