Village

Désignation

Dénomination de l'édifice

Village

Titre courant

Village

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; La Pouëze

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Segréen

Canton

Lion-d'Angers (Le)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle, 18e siècle, 19e siècle, 20e siècle

Description historique

La mention la plus ancienne de La Pouèze remonterait à 1011 (La Poyza). Un château fort (Castrum Puzie) est mentionné dans une charte de Saint-Aubin. Il n'en reste aujourd'hui aucune trace et la butte située près de la pièce d'eau de la Grande Pouëze semble plutôt correspondre à une ancienne exploitation qu'à un vestige de motte. Le fief seigneurial avait son manoir à Arquenay et réunissait au 15e siècle les fiefs de Vaugrêlé, du Goulet, du Clos, de la Ville et de la Marée avec droit de haute, basse et moyenne justice, four-à-ban dans le bourg, garenne, fuie et colombier, droit de chasse et de pêche et autres droits de coutume et de prévôté. Avec la fondation de la chapelle Sainte-Emerance par Louis XI vers 1472, le curé de la paroisse obtient le titre de "seigneur spirituel et temporel de la paroisse". La présentation de la cure appartenait au Chapitre de Saint-Laud. Sur le cadastre de 1809-1812, on observe que l'axe principal du bourg était constitué par la route du Lion-d'Angers au Louroux-Béconnais, c'est-à-dire par la rue de la Barre, la rue Principale et la rue du Parc. Un îlot d'habitations se trouvait à proximité de l'église, délimité par les rues de la Barre et Brutale. Dans la 2e moitié du 19e siècle, l'axe Bécon-les-Granits -Vern-d'Anjou transforme l'aspect du bourg. De nombreuses constructions et remaniements ont lieu à cette même période, en lien notamment avec l'exploitation des ardoisières : constructions de maisons rue des Ardoisières, rue Principale, rue de la Barre, remaniement des façades.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Le village s'organise du sud au nord avec le hameau de Sainte-Emerance constitué autour de la chapelle, le coeur du bourg avec l'ancienne seigneurie d'Arquenay, l'église et le cimetière, le presbytère actuellement mairie. Puis l'axe principal du bourg se divise entre la route de Vern et la rue de la Barre vers Le Lion-d'Angers. La pièce d'eau de la Grande Pouëze et la butte (déchets de carrière plutôt qu'ancienne motte) sont situées à proximité du parc du château de la Villenière, le village se poursuit avec le lotissement et la cité ouvrière des Pouëzettes. La trace de l'exploitation d'ardoises marque encore fortement le paysage, avec notamment le puits n°3 en bois et les buttes de déchets d'ardoise qui sont caractéristiques de cette commune.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune,propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Steimer Claire

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources 1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70