Église paroissiale Saint-Symphorien

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Symphorien

Titre courant

Église paroissiale Saint-Symphorien

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Pruillé ; place de l'Eglise

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Segréen

Canton

Lion-d'Angers (Le)

Adresse de l'édifice

Eglise (place de l')

Références cadastrales

1812 B1 98, 1947 B1 46

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, milieu 19e siècle

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source

Description historique

Selon C. Port, la fondation de l'église remonte au 11e siècle. Elle était encore en partie en mains laïques dans les premières années du 12e et fut donnée à l'abbaye Saint-Serge d'Angers, à qui le pape la confirma en 1159. L'abbé en conservait encore la présentation à la Révolution. Le bâtiment conserve des parties du 12e siècle comme ces quelques baies cintrées qui ont été murées. Dès 1832, le clocher de l'église au-dessus du choeur devient une menace. Un projet de construction d'un nouveau clocher au niveau de la façade occidentale est proposé par l'architecte Lemesle en 1851. En 1868, l'ancien auvent abritant la porte d'accès sur le flanc sud de l'église est démoli et reconstruit par l'architecte Bibard.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, grès, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Lambris de couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans, flèche polygonale

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est composée d'un seul vaisseau et dotée d'une sacristie sur son flanc sud. L'accès à l'église s'effectue soit par la façade occidentale soit par la porte protégée par un auvent sur le flanc sud. La façade occidentale est dotée d'une tour de plan carré renforcée par des contreforts d'angle et surmontée d'une flèche polygonale. Un oculus montre l'emplacement de l'horloge prévue sur le plan de l'architecte. La porte est surmontée d'un linteau en tuffeau orné d'un médaillon avec une croix. Les baies brisées ont été remaniées, quelques baies cintrées romanes sont encore visibles dans la maçonnerie mais ont été murées. L'église abrite un christ en croix en bois du 17e siècle.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Symbole : religion chrétienne

Description de l'iconographie

Croix dans médaillon sur le linteau de la porte occidentale.

État de conservation (normalisé)

Bon état

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Eglise qui conserve quelques éléments médiévaux, même si elle a subi de nombreuses modifications au 19e siècle, avec entre autres, la reconstruction du clocher.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Conditions d'ouverture au public

Ouvert sur demande, utilisation cultuelle

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Steimer Claire

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources 1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70