Abbaye de bénédictins Notre-Dame dite abbaye de Nyoiseau

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Genre du destinataire

De bénédictins

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame

Appelation d'usage

Abbaye de Nyoiseau

Destination actuelle de l'édifice

Mairie

Titre courant

Abbaye de bénédictins Notre-Dame dite abbaye de Nyoiseau

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Nyoiseau ; place de la Mairie ; rue de l'Oudon

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Segréen

Canton

Segré

Lieu-dit

Abbaye (l')

Adresse de l'édifice

Mairie (place de la) ; Oudon (rue de l')

Références cadastrales

1826 B1 369 à 384, 1965 AB 120 à 144

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Cloître, logement, grange, pigeonnier

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 12e siècle 13e siècle, 2e quart 17e siècle, 3e quart 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

18e siècle, 2e quart 19e siècle, 2e moitié 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1647, 1673

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'abbaye est fondée en 1109 par l'ermite Salomon, disciple de Robert d'Arbrissel. Grâce aux dons fonciers faits par Gautier de Nyoiseau, il s'établit sur les bords de l'Oudon. Bien qu'édifiée à partir du 12e siècle, les bâtiments préservés présentent pour l'essentiel des reconstructions ultérieures. L'assiette archéologique du site devrait conserver néanmoins des vestiges de l'époque médiévale (cloître, ancienne église abbatiale et paroissiale) ; quelques arcades et des murs du cloître et de la salle capitulaire semblent d'ailleurs datés de cette époque (12e siècle ; 13e siècle). Les constructions en place ont été réalisées à partir du milieu du 17e siècle : le logis des aumôniers est daté 1647, la grange (ou grenier neuf) est elle datée 1673 mais reprend en partie le gros-oeuvre médiéval ; le pavillon, abritant le logis de l'économe, les magasins, les anciennes cuisines et le logement et le parloir de l'abbesse datent de la même période. Ce dernier bâtiment à cependant subit quelques reprises extérieures et des aménagements intérieurs au cours du 18e siècle.
Après l'épisode révolutionnaire, l'abbaye, brûlée à trois reprises, fut abandonnée et livrée aux gens du pays qui s'en servirent comme carrière ; les bâtiments épargnés par le feu subirent alors des dégradations très importantes tel le clocher de l'église abbatiale qui s'effondra en 1827. Au cours de la seconde moitié du 20e siècle le pavillon de l'économe fut restauré afin d'abriter la mairie

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, moellon, bossage, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan régulier

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble, étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit en pavillon, toit à longs pans, pignon couvert, croupe, croupe brisée

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Les bâtiments conventuels composaient un vaste espace quadrangulaire organisé selon un axe central bien marqué comprenant une série de trois pavillons d'ouest en est. Seul subsiste aujourd'hui le logis des aumôniers situé à l'ouest ; appuyé au coteau, il comporte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble couvert en croupe ; la pierre de taille en tuffeau est utilisée en second oeuvre pour la corniche à modillons, l'encadrement des baies, les chaînages d'angle harpés et l'encadrement à bossages de l'entrée principale. Plus à l'est, et perpendiculaires à l'axe cité, les autres bâtiments sont ceux qui étaient établis autour de l'ancien cloître : le pavillon de l'économe, restauré, abrite aujourd'hui la mairie de Nyoiseau ; le comble présente toujours une très belle charpente en carène ; certaines arcades du cloître et de la salle capitulaire présentent une alternance de claveaux de tuffeau et de grès rouge. Le logis et parloir de l'abbesse sont couverts en croupe. La grange, contrefortée sur les faces latérales, comprend au sud un escalier droit avec un ballet couvert par une croupe brisée à égouts retroussés. Le pigeonnier, au sud de l'ensemble, est en mauvais état.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Fronton, armoiries

Description de l'iconographie

Logis des aumôniers, porte d'entrée sur la façade orientale surmontée d'un fronton triangulaire, interrompu au centre par un oeil-de-boeuf, et amorti d'une table armoriée dégradée, armoiries martelées illisibles

État de conservation (normalisé)

Restauré, inégal suivant les parties

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1994/12/28 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Section AB n°128 (murs de cloître et de salle capitulaire médiévaux) , 129 (grande salle en aile de cloître et greniers du 17e) , 126 (logement de l'économe du 17e) , 139 (logis et parloir de l'abbesse) , 364 (logis des aumôniers, 1647) , 136 (escalier et logis 16e) , 123 (le grenier neuf de 1673) , 121 (murs de l'enclos) , 144 (murs de l'enclos) , 274 (murs de l'enclos) , et le sol de l'assiette archéologique sur les parcelles n°126 (le cloître) , 127, 128 (le cloître) , 124, 125 (l'ancienne église paroissiale et abbatiale) , 123 (partie de l'ancienne nécropole) , 121 (bâtiments ruinés entourant le cloître) , 140 (bâtiments ruinés entourant le cloître) , par arrêté du 28 décembre 1994.

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Charpente ; grange ; logis

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune,propriété privée

Conditions d'ouverture au public

Fermé au public, ouvert au public

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pelloquet Thierry

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources
1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70