Village

Désignation

Dénomination de l'édifice

Village

Titre courant

Village

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Challain-la-Potherie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Candé

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

19e siècle ; 20e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

15e siècle ; 16e siècle ; 18e siècle

Description historique

Village établi au croisement de trois routes reliant Candé à Combrée, Roche d'Iré à La Chapelle-Glain et Loiré à Pouancé, mentionné vers 1050. Un château y existait dès cette époque. Un seigneur du nom donne la paroisse à l'abbaye de Nyoiseau au début du 12e siècle. L'église, vétuste et trop exigüe, est refaite à neuf en deux campagnes, de 1862 à 1864 et de 1877 à 1879. Le presbytère, acquis par la commune en 1810, est reconstruit en 1838-1839. Le nouveau château, appartenant à la famille de La Rochefoucauld-Bayer sort de terre entre 1847 et 1854. La mairie-école primaire de garçons est élevée en 1839-1841, sur les plans de l'architecte Sébastien Dellètre, tandis que l'école de filles est construite en 1904 et agrandie en 1916. Une autre école de garçons, privée, est édifiée en 1874 et agrandie en 1893. Le cimetière, autrefois près de l'église, avait été transféré dès la fin du 18e siècle au nord du village, et fut augmenté par deux fois, en 1809 et en 1906. Les maisons du village ne conservent que de rares vestiges des 15e et 16e siècles : si la morphologie postérieure des maisons dénote souvent une construction médiévale, les élévations antérieures ont été presque systématiquement reprises aux 19e et 20e siècles. Côté ouest du village, dans une rue secondaire partant de la Grande-Rue, a été repérée une maison modeste qui semble dater du 18e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste ; moellon

Matériaux de la couverture

Ardoise

Commentaire descriptif de l'édifice

Le château occupe le cadran sud-est du village, précédé de l'église, établie devant son portail. Le bâti se groupe de part et d'autre de la Grande-Rue (route de Pouancé) et de la rue de la Fontaine (route de la Chapelle-Glain). Sur la rive est de ces deux axes il ne se développe que très peu en profondeur : les maisons occupent toute la largeur des parcelles relativement étroites, et immédiatement derrière celles-ci se trouvent des jardins puis des champs. Le même phénomème était notable sur les rives ouest, mais la comparaison du cadatre de 1832 avec le cadastre actuel montre que l'habitat s'est quelque peu développé, au 19e siècle, le long de la Grande-Rue, dans les emplacements resté libres, et également sur de petites impasses partant de celle-ci. Au 20e siècle, les construction neuves, dont un lotissement se sont implantées à l'extrémité ouest de la rue de la Fontaine, autour de la mairie.

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Cussonneau Christian

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel