église paroissiale Saint-Denis

Désignation

Dénomination

église paroissiale

Vocable

Saint-Denis

Titre courant

église paroissiale Saint-Denis

Localisation

Localisation

Pays de la Loire 49 Candé

Aire d'étude

Candé

Adresse

Église (place de l')

Référence cadastrale

1977 A1 189, 1360

Milieu d'implantation

en ville

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1er quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle

Datation en années

1824

Justification de la datation

daté par travaux historiques

Justification de l'attribution

attribution par source, attribution par travaux historiques

Commentaire historique

L'actuelle église Saint-Denis occupe l'emplacement de l'ancienne église paroissiale détruite au 19e siècle. L'église castrale primitive existait à la fin du 11e siècle, époque à laquelle elle fut donnée par Geoffroy Rorgon, seigneur de Candé, aux moines de l'abbaye Saint-Nicolas d'Angers. Elle était englobée dans l'enceinte propre du château. L'édifice fut reconstruit au début du 17e siècle, et un clocher neuf y fut adjoint en 1620. L'oeuvre était pourtant en mauvais état à la fin du 18e siècle, et le choeur dut être rebâti à neuf de 1824 à 1826. La nef, vétuste et trop exigüe était également à remplacer : un premier projet de l'architecte Perron fut rejeté et repris par Charles Joly-Leterme, architecte diocésain. Il pensait qu'il fallait démolir le choeur élevé en 1824 et en construire un nouveau s'harmonisant avec le nef à créer. Son projet pour la nef est accepté, mais on conserva l'ancien choeur. Les travaux confiés aux entrepreneurs Bonnet et Duvêtre commencèrent en 1856, la couverture était terminée en 1860. Les chapelles latérales furent ajoutées en 1867, les voûtes en 1869, la façade ouest en 1870, sur un dessin de Bonnet, qui construisit également les tours en 1876 et la tribune.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

schiste, enduit

Matériau de la couverture

ardoise

Parti de plan

plan en croix latine

Type et nature du couvrement

voûte d'ogives

Type de la couverture

toit à longs pans, pignon découvert, croupe ronde, croupe, appentis

Commentaire description

"Église-halle à nef de cinq travées et façade à deux clochers carrés latéraux. La nef est raccordée au choeur ancien, plus bas, ainsi qu'à la partie arrière restante des bras du transept. À l'arrière, dans l'axe, est disposée la sacristie couverte d'un grand toit à croupe. Le tympan du portail n'est pas sculpté ; aux niveaux supérieurs, la façade, avec pignon et rampants à crochets, est percée d'une fenêtre à quatre formes et réseau de mouchettes, puis d'une fenêtre à deux formes. Le décor des tours est basé sur un jeu d'arcatures en arc brisé sur trois niveaux : aveugle, de cinq arcs avec percement en alternance, puis de quatre avec une baie jumelle au centre, au niveau de la chambre des cloches. Les tours, sans flèche, sont couronnées d'un garde-corps. Surmontées de petits arcs-boutants, les chapelles latérales à la nef donnent l'illusion de bas-côtés vus de l'extérieur. Le revers de façade reprend la tripartition extérieure en développant davantage la partie centrale : une porte et une baie, ouverte en tribune, dans les collatéraux, triplets de portes et de baies en tribune au centre. Les chapelles latérales à la nef sont de plan rectangulaire, perpendiculaire à l'axe principal ; au-dessus, des fenêtres à deux formes et quatrefeuilles éclairent les trois vaisseaux. Supportés par des colonnes, les arcs brisés du choeur et les ogives de section carrée à tores soutiennent les voûtes en tufeau ; le couvrement du choeur est un berceau en platre".

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété publique

Références documentaires

Date d'enquête

1999

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Cussonneau Christian, Kerouanton Jean-Louis

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel