Eglise paroissiale de la Trinité

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

De la Trinité

Titre courant

Eglise paroissiale de la Trinité

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Angers ; place de la Laiterie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Angers intra-muros

Canton

Angers Nord

Lieu-dit

Centre-ville (quartier)

Adresse de l'édifice

Laiterie (place de la)

Références cadastrales

1840 G 188, 1980 AO 320, 1999 AO 320

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 12e siècle, 3e quart 12e siècle, 1ère moitié 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 11e siècle, 1ère moitié 16e siècle, 2e moitié 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1540, 1702, 1864, 1885

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par source, daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source, attribution par travaux historiques

Description historique

Fondée par l'abbesse du Ronceray, la première église, appuyée au clocher de l'abbatiale, datait de la fin du 11e siècle, d'après deux petits contreforts et les traces de plusieurs baies sur le mur nord de la nef. Peut-être en raison de l'incendie qui ravage le bourg Notre-Dame-du-Ronceray en 1088, l'église est reconstruite entre 1140 et 1180 (d'après travaux historiques) , probablement avec antériorité des parties basses sur les parties hautes de la nef et achèvement du voûtement par les travées occidentales. Le clocher est surélevé d'un étage octogonal, couvert d'un dôme et d'un lanternon, par l'architecte Jean Delespine (d'après travaux historiques) vers 1540 : une inscription gravée à ce niveau (restaurée) atteste cette date d'achèvement ainsi que le vocable de l'église : benedicta est sancta Trinitas pater, filius, spiritus sanctus d/3/5/1540. La sacristie conserve ses deux voûtes de la 1ère moitié du 16e siècle. Des réaménagements intérieurs, dont la suppression du jubé et la reconstruction des autels, sont effectués peu après 1722. Le lanternon du clocher est détruit en 1794. Les maisons en pan de bois qui masquaient l'élévation sud et le porche du portail sud sont détruites dans les années 1860. L'église est entièrement restaurée par l'architecte des Monuments historiques Charles Joly-Leterme entre 1864 et 1886 : celui-ci fait restituer le lanternon et des pignons pour le transept, auparavant couvert par des appentis depuis le 17e siècle au moins. Il fait aussi ouvrir un troisième portail, sur le bras sud du transept. L'essentiel des travaux pour le choeur et le clocher serait achevé en 1867. Intégrées dans cette grande campagne de restauration, la crypte (dégagée en 1857 et inaugurée en 1882) ainsi que l'absidiole sud de l'abbatiale du Ronceray sont alors rattachées intérieurement à l'église paroissiale. Puis vers 1885, la sacristie est remaniée extérieurement et agrandie à l'ouest par Gustave Raulin, architecte diocésain, mais sans l'étage carré prévu au-dessus des voûtes d'ogives primitives. Endommagée durant la Seconde Guerre mondiale (clocher, couverture, verrières) , l'église de La Trinité est à nouveau restaurée par l'architecte des Monuments historiques Bernard Vitry vers 1950. Les derniers travaux d'entretien extérieurs ont été engagés en 1986.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Schiste, moellon, tuffeau, moyen appareil, appareil mixte

Matériaux de la couverture

Ardoise, pierre en couverture

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau, en rez-de-chaussée, étage en surcroît

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives, cul-de-four, coupole sans trompe

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit en bâtière, toit en pavillon, croupe ronde, dôme polygonal, toit en pavillon, pignon découvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Nef, transept et choeur, sacristie : voûtes d'ogives. Chapelles : voûtes en cul-de-four. Clocher : coupole sans trompe. Sacristie : en rez-de-chaussée et étage en surcroît. Lanternon du clocher et pavillon de l'escalier : toit en pierre.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, sculpture (étudiée dans la base Palissy), peinture (étudiée dans la base Palissy), vitrail (étudié dans la base Palissy), menuiserie (étudiée dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme végétale ; ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

Support : clef de voûte de la sacristie, support : élévations, portails.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1840 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise de la Trinité : classement par liste de 1840.

Référence aux objets conservés

IM49002227

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Chapelle ; clocher ; lanternon

Observations concernant la protection de l'édifice

Cette église est une oeuvre maîtresse du gothique angevin du 12e siècle, originale par sa nef bordée de chapelles hémisphériques, ses voûtes octopartites d'influence normande et la richesse ornementale du décor sculpté, accusée certes par la lourde restauration de Joly-Leterme. Une particularité géographique : le cimetière paroissial (disparu, place du Tertre-Saint-Laurent) était séparé de l'église par la grande abbaye du Ronceray, son édifice de tutelle.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1980

Date de rédaction de la notice

1981

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Letellier-d'Espinose Dominique, Biguet Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources
1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

1/2
Eglise paroissiale de la Trinité
Eglise paroissiale de la Trinité
© Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image