Eglise paroissiale Saint-Michel-la-Palud

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Michel-la-Palud

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Michel-la-Palud

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Angers ; 1, 3 rue des Lices ; 32 à 38 rue Saint-Aubin

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Angers intra-muros

Canton

Angers Centre

Lieu-dit

Centre-ville (quartier)

Adresse de l'édifice

Lices (rue des) 1, 3 ; Saint-Aubin (rue) 32 à 38

Références cadastrales

1840 J 653 à 662, 1980 DH 175 à 183

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cimetière, cour, jardin, logement

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 10e siècle 11e siècle, 2e quart 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 16e siècle, milieu 17e siècle, 2e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1531, 1661

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

Delespine Jean (maçon)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Pontoise Jean de (commanditaire)

Description historique

Appuyée à l'enclos de l'abbaye Saint-Aubin et relevant des bénédictins de cette communauté, l'église Saint-Michel-la-Palud est fondée en 996 par un pèlerin du nom de Robert : elle est citée en 1796 comme une antique construction, remontant probablement au début du 11e siècle. En 1531, Jean de Pontoise, docteur en médecine, fait construire par l'architecte Jean Delespine (dit maçon dans le contrat) une chapelle jouxtant le portail de la façade nord, sur la rue Saint-Aubin (d'après source). Dès le 17e siècle, cette façade semble avoir été bordée de maisons. Le choeur est agrandi entre 1661 et 1664 sur le jardin du sacristain de Saint-Aubin. En 1737, le cimetière situé à l'entrée ouest de l'église est réduit au profit de l'abbaye, en échange d'un terrain pour la construction d'une sacristie à l'est du chevet. Le cimetière paroissial est transféré en 1788 sur le site de la croix Montaillé. Vers 1796, l'église est en ruine. En 1803, la rue Saint-Martin est prolongée vers le mail de la Préfecture, emportant le chevet. Le percement de la rue des Lices au début des années 1830 s'effectue sur l'extrémité ouest de l'ancien cimetière. En 1889 sont retrouvés plusieurs tombeaux lors de travaux dans une maison située 32 rue Saint-Aubin, bâtie sur l'emplacement de la nef.

Description

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau, en rez-de-chaussée, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon, croupe polygonale, appentis massé

Commentaire descriptif de l'édifice

Chevet couvert d'une croupe polygonale et clocher couvert d'un toit en pavillon. Chapelle de Jean de Pontoise couverte d'un appentis massé. Sacristie à deux niveaux : en rez-de-chaussée et étage de comble.

État de conservation (normalisé)

Détruit

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1994

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Letellier-d'Espinose Dominique, Biguet Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources
1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

Eglise paroissiale Saint-Michel-la-Palud
Eglise paroissiale Saint-Michel-la-Palud
© Région Pays de la Loire - Inventaire général, ADAGP ; © Conseil général du Maine-et-Loire
Voir la notice image