Église paroissiale Saint-Lambert

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Lambert

Titre courant

Église paroissiale Saint-Lambert

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Maine-et-Loire (49) ; Saumur

Précision sur la localisation

Anciennement commune de : Saint-Lambert-des-Levées ; commune rattachée à : Saumur

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saumur périphérie nord

Références cadastrales

1983 293AI 174

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 12e siècle ; 2e quart 15e siècle ; 3e quart 15e siècle ; 1er quart 16e siècle ; milieu 16e siècle ; 3e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1539 ; 1542 ; 1546 ; 1872

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques ; daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La paroisse de Saint-Lambert paraît avoir été fondée dès le 10e siècle, par l'abbaye de Saint-Florent de Saumur qui commençait à défricher la Vallée à cette époque. L'actuelle église paroissiale Saint-Lambert fut construite au cours de la seconde moitié du 12e siècle, à l'abri de la levée qui venait d'être édifiée. De cette première campagne subsistent les murs du choeur. Au cours du 2e quart du 15e siècle, Béatrix de Boumois fit élever une chapelle, dédiée à Sainte-Madeleine, formant un bras de transept vers nord. Quelques années plus tard, au cours du troisième quart du 15e siècle, avant 1472 (date par source) , une seconde chapelle, dédiée à Saint-Michel, est construite en face de la première, au sud de la travée avant-choeur, formant le deuxième bras du transept. Au cours du XVe siècle, sans que l'on puisse en préciser exactement la date, la nef était reprise et probablement revoûtée, comme l'attestent les portes nord et ouest conservées et quelques départ de nervures encore visibles. Entre 1513 et 1521 (date par travaux historiques) , à l'instigation de Jean Gastineau, prieur du prieuré de Saint-Lambert et de sa famille, les seigneurs de la Motte, un clocher est élevé contre le mur sud de la nef, dans l'angle formé par celle-ci et la chapelle Saint-Michel. En 1539 (date par travaux historiques) un nouveau cul-de-four est construit sur le choeur. Quelques années plus tard, c'est la nef qui est entièrement revoûtée : les deux travées est sont éxécutées en 1542 (date par source) et les deux travées ouest en 1546 (porte la date). Au 17e siècle, la chapelle nord, autrefois dédiée à la Madeleine, prend le nom de chapelle Saint-François. En 1752 (date par travaux historiques) , René-Jacques Bidault, prêtre, fait installer une tribune et un orgue, entre le clocher et la chapelle Saint-Michel. La fenêtre axiale de l'abside, qui avait été bouchée en 1761, lors de la construction d'un autel, fut dégagée en 1872, lorsque ce dernier fut détruit à l'occasion de la construction d'une fausse voûte sur le choeur et d'une voûte sur la travée avant-choeur (architecte Emile Roffay) couverte autrefois d'un lambris. Les charpentes et couvertures étant en très mauvais état, la flêche du clocher est reconstruite et la nef recouverte, en 1895 (architecte : Bouchard-Bayle). L'édifice est classé monument historique en 1964.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Tufeau ; pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives ; fausse voûte en cul-de-four

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; appentis ; pignon découvert ; croupe ronde ; flèche carrée ; lanterneau ; noue

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Eglise à plan en forme de croix latine. La nef comprend trois vaisseaux, dont deux bas-côtés très étroits. Le clocher a été élevé dans l'angle formé par la chapelle sud et le mur sud de la nef. Deux passages latéraux permettent d'accéder aux chapelles nord et sud par les deux bas-côtés de la nef.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture (étudiée dans la base Palissy) ; peinture (étudiée dans la base Palissy) ; vitrail (étudié dans la base Palissy)

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1964/02/10 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM49001078 ; IM49001428 ; IM49001076 ; IM49001419 ; IM49001429 ; IM49001424 ; IM49001532 ; IM49001531 ; IM49001070 ; IM49001075 ; IM49001072 ; IM49001421 ; IM49001423 ; IM49001422 ; IM49001073 ; IM49001077 ; IM49001427 ; IM49001074 ; IM49001420 ; IM49001426 ; IM49001425

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Clocher ; élévation

Observations concernant la protection de l'édifice

Eglise présentant une campagne de reconstruction importante et bien datée de la fin du 1er quart du 16e siècle, période architecturale peu représentée dans les églises du département de Maine-et-Loire

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Cussonneau Christian

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources 1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70