POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Maison forte du Villard

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison forte

Destination actuelle de l'édifice

Gîte

Titre courant

Maison forte du Villard

Localisation

Localisation

Occitanie ; 48 ; Le Malzieu-Forain

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lozère

Canton

Malzieu-Ville (Le)

Lieu-dit

Villard (le)

Références cadastrales

2011 H 367, 368, 369, 370

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Grange ; étable à vaches ; toit à porcs ; poulailler ; four à pain ; abreuvoir

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle (?) ; 1er quart 17e siècle ; 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1608

Commentaires concernant la datation

Date portée

Remploi

Remploi

Description historique

Cette maison forte possède une origine remontant probablement au 16e siècle bien que la date 1608 soit inscrite sur un bloc sculpté remployé au-dessus de la porte d'entrée. En 1613, le registre de Reconnaissances féodales du Chapitre du Malzieu fait état de Balthazard de Gibelin, seigneur du Villar et capitaine de la ville du Malzieu. Après une période d'abandon, la partie occidentale a été entièrmenet reocnstruite au cours du 18e siècle et au début du 19e siècle sur l'emplacement présumé d'une tour (tradition orale). Cette maison forte comportait, à l'arrière, une chapelle en plus des annexes agricoles.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite ; moellon ; moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile creuse ; ardoise

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés ; étage de comble

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre ; voûte d'arêtes

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; croupe ; croupe ronde

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier tournant à retours sans jour, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

La maison forte est constituée d'un bâtiment principal de forme rectangulaire orienté est-ouest. Elle s'inscrit dans une parcelle carrée, héritée de la topographie médiévale. A l'avant de la façade principale, côté sud, se développe une cour pavée. Plusieurs annexes sont associées à cette maison : four à pain, fontaine-abreuvoir, grange-étable, poulailler... On peut distinguer deux types de construction au niveau du bâtiment : un appareil de moellons de granite régulièrement assisés et une construction en moyen appareil de granite. La partie faite en moyen appareil est la plus ancienne. De plan carré, la maison était agrémentée d'une tour d'échauguette dans son angle nord-est et de latrines sur sa face nord. Ces structures reposent sur des corbeaux à plusieurs degrés. L'échauguette a été tronquée dans sa partie supérieure. Deux grandes souches de cheminées sont visibles côté est. La façade sud a été assez perturbée : elle ne compte plus que les vestiges d'anciennes croisées dont l'encadrement est ornée d'une moulure de gorge. Les autres baies semblent avoir été modifiées en même temps que la partie ouest. Au-dessus de la porte d'entrée actuelle figurent deux blocs sculptés : l'un comporte la date 1608 et un monogramme tandis que l'autre montre un blason. Des vestiges de croisées sont également visibles dans la partie ouest du bâtiment. Ils sont taillés dans du calcaire contrairement au parement. On retrouve aussi des baies avec encadrement mouluré ou chanfreiné avec congés retournés. Ces éléments datent du 16e ou du 17e siècle mais sont intégrés dans une construction pouvant dater du 19e siècle. La toiture date de cette période. On peut également signaler la présence d'une girouette. A l'intérieur, l'étage de soubassement de la partie est conserve une grande salle voûtée en berceau. La cheminée est couverte par un arc surbaissé chanfreiné dont les piédroits sont pénétrants. Aux niveaux supérieurs, se trouvent de vastes salles avec des cheminées du 19e siècle dotées de corniche. D'après une source orale, une chapelle est aménagée dans un bâtiment au nord-ouest de la maison. Elle possède deux niveaux avec voûtes d'arêtes et des traces de peintures murales. Un bâtiment ouvert à la gorge abrite un four à pain. La voûte du four est faite en granite. Un toit à porcs est construit dans le prolongement du four à pain.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Blason

Description de l'iconographie

La date 1608 est inscrite sur un bloc remployé.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2000 ; 2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fock-Chow-Tho Cécile ; Béa Adeline ; Bunoz Céline ; Grandjouan Marie-Sylvie

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Occitanie - Direction de la Culture et du Patrimoine - Service Connaissance et Inventaire des Patrimoines 22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - Espace Capdeville, 417 Rue Samuel Morse, 34000 Montpellier - 05.61.39.62.47

1/9