POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Château de Grandlac

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château de Grandlac

Localisation

Localisation

Occitanie ; 48 ; Laval-du-Tarn

Canton

La Canourgue

Lieu-dit

Grandlac

Références cadastrales

1935 B2 158

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Ferme ; aire à battre

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle (?) ; 15e siècle (?) ; 4e quart 16e siècle ; 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1881

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Description historique

Le domaine est mentionné comme manse dans l'acte de paréage passé entre le roi de France et l'évêque de Mende en 1307. La construction de la maison forte pourrait dater du 14e siècle ou du 15e siècle ; de cette période subsistent probablement le gros-oeuvre, les corbeaux soutenant le mâchicoulis disparu, les culs de lampe des échauguettes arasées ornés de bustes et de têtes de caractère grotesque et un linteau monolithe orné d'un trilobe en remploi dans le pignon. La maison est entre les mains de Jean de Maillan en 1580. Par son mariage avec Jacquette de Mostuéjouls il réunit à cette date Grandlac au domaine de la Caze situé sur la même commune. On lui doit peut-être les aménagements de la maison : arasement des parties hautes, percement de baies dans l'élévation sud. A la suite d'une période d'abandon, l'édifice est acheté au milieu du 19e siècle par la famille de Nogaret qui en fait le logis d'une importante exploitation agricole. Les bâtiments de la ferme sont construits ou reconstruits dans la deuxième moitié du 19e siècle. La grange-étable porte la date 1881

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon

Matériaux de la couverture

Schiste en couverture ; matériau synthétique en couverture

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre ; voûte en berceau brisé

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; appentis ; toit conique ; toit en carène

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre ; escalier en vis sans jour

Commentaire descriptif de l'édifice

Logis de plan massé à deux étages carrés, construit en moellons de pierre calcaire équarris et assisés. Le toit est couvert de lauzes de schiste. La tour demi hors-oeuvre circulaire contenant un escalier en vis sans jour est couverte d'un toit en appentis. Les culs de lampe des échauguettes disparues sont couverts de toits coniques. Les principaux bâtiments de la ferme sont une grange en rez-de-chaussée couverte d'un toit en carène et de lauzes de schiste, une grange-étable à deux niveaux avec une étable en rez-de-chaussée et une grange dans le comble voûté et une autre grange communiquant avec la précédente voûtée en berceau et couverte de lauzes

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Tête ; buste

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1998/06/17 : inscrit MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1968

Date de rédaction de la notice

1994

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Grandjouan Marie-Sylvie

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Occitanie - Direction de la Culture et du Patrimoine - Service Connaissance et Inventaire des Patrimoines 22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - Espace Capdeville, 417 Rue Samuel Morse, 34000 Montpellier - 05.61.39.62.47

1/10