Église paroissiale Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Église paroissiale Saint-Martin

Localisation

Localisation

Languedoc-Roussillon 48 Canourgue (La)

Précision sur la localisation

Anciennement commune de : Auxillac ; commune rattachée à : La Canourgue

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Canourgue (La)

Références cadastrales

1935 011 B1 184

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

19e siècle, 1ère moitié 20e siècle

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source

Description historique

Le chef-lieu de paroisse était situé jusqu'en 1825 à Salmon. Ce lieu-dit situé à l'ouest d'Auxillac est aujourd'hui à l'abandon. Peu après 1735, construction d'une chapelle de secours à Auxillac sous le vocable de Saint-Pierre et Saint-Roch (selon Daucet) ; en 1826, la chapelle remplace l'église paroissiale de Salmon dont elle prend le vocable Saint-Martin. Après cette date, agrandissement ou reconstruction de ce premier édifice ; en 1921, l'église est jugée en mauvais état, le conseil municipal décide de procéder à d'importantes réparations dont on ne connaît pas la nature. Charles de Ligonnès, maire d'Auxillac et évêque de Rodez, finance l'ensemble des travaux de maçonnerie et de décoration : reconstruction de la voûte et d'une partie des murs sous la direction de l'architecte Laurens ; mobilier et peintures murales par le peintre Gauthier

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Schiste en couverture

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre, cul-de-four

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe ronde

Commentaire descriptif de l'édifice

Eglise à un vaisseau voûté en berceau plein-cintre, se prolongeant par un choeur de même hauteur et même voûtement terminé par une abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four et couverte d'un toit à croupe ronde. Deux chapelles latérales voûtées en berceau plein cintre forment transept bas. Le décor peint en 1921 par Gauthier, est caractéristique des décors de la fin du 19e siècle : faux appareil sur la voûte de la nef et du choeur, draperies sur les murs des chapelles et du choeur, semi de fleur sur les voûtes des chapelles ; sur le cul de four, représentation du Christ du Sacré-Coeur entre deux anges

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Indexation iconographique normalisée

Christ ; Sacré-Coeur ; ange

Protection

Référence aux objets conservés

IM48000343, IM48000339, IM48000342, IM48000340, IM48000341, IM48000410

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1968

Date de rédaction de la notice

1994

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Grandjouan Marie-Sylvie

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

AOI ; architecture religieuse

Adresse du dossier Inventaire

Région Languedoc-Roussillon - Service chargé de l'inventaire Espace Capdeville - 417 rue Samuel Morse - 34 000 Montpellier - 04.67.22.86.86

1/2
église paroissiale Saint-Martin
église paroissiale Saint-Martin
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image