Église paroissiale Saint-Thomas

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Thomas

Titre courant

Église paroissiale Saint-Thomas

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Lot-et-Garonne (47) ; Hautefage-la-Tour

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Penne-d'Agenais

Lieu-dit

Saint-Thomas

Références cadastrales

1830 A2 416 ; 2003 A2 398

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 12e siècle ; 13e siècle (?) ; 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1867 ; 1869

Commentaires concernant la datation

Date portée ; daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cet édifice roman peut être daté de la 1ère moitié du 12e siècle pour ses parties les plus anciennes, par comparaison avec une série d'églises quercynoises et agenaises présentant le même chevet à modillons et métopes perforées. Ce chevet est par la suite exhaussé de deux assises en moellon enduit et la nef reconstruite en bel appareil régulier, peut-être au 13e siècle comme en témoigne le portail sud en plein-cintre, aujourd'hui muré et à demi-enterré. La sacristie, aux fenêtres rectangulaires chanfreinées et à la voûte cintrée en petit moellon (à présent dissimulée par un plafond de bois) , est construite au 16e siècle. En 1551, le vicaire Vallier ordonne la construction d'une caminade (presbytère) près de l'église. Ce bâtiment fut apparemment remplacé en 1833 ; il était encore "attenant" au lieu de culte en 1906. L'église ne subit que peu de modifications après les guerres de Religion : la partie occidentale de la nef (traces de reprise) , le clocher-mur et le porche (signalés en 1668) sont rebâtis à une époque indéterminée (le pignon du mur ouest sera exhaussé et la porte d'entrée refaite au 19e siècle) ; une large fenêtre en arc segmentaire à linteau délardé est percée dans le mur sud à la fin du 18e ou au début du 19e siècle. Quelques travaux mineurs sont exécutés dans le 3e quart du 19e siècle : une tribune est établie en 1867 (date portée) et l'ensemble de l'édifice est réparé en 1869 grâce à une souscription de 1500 francs.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre de taille ; moyen appareil ; calcaire ; moellon ; enduit partiel

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Lambris de couvrement ; cul-de-four

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; croupe ronde ; toit à deux pans ; pignon couvert

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est entourée par le cimetière. Un porche en appentis est adossé au mur pignon occidental percé de deux baies campanaires. La nef unique, ouvrant à l'ouest par une porte en plein-cintre à claveaux appareillés, est couverte d'un lambris de bois. L'abside, plus étroite que la nef et précédée d'un arc triomphal en plein-cintre reposant sur de larges piliers à imposte, est voûtée d'un cul-de-four, dont la naissance est soulignée d'un cordon mouluré. L'édifice est bâti en moyen appareil régulier, sauf la partie occidentale reprise de la nef, le porche et la sacristie, en gros moellon calcaire. Seules les élévations intérieures sont enduites. La couverture en tuiles creuses est à longs pans sur la nef avec croupe ronde sur le chevet, en appentis sur le porche, à deux pans avec pignon couvert sur la sacristie.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

Seuls 3 ou 4 des modillons du chevet, très dégradés au sud et détruits au nord, portent encore un décor très simple de boules ou de rouleaux.

Commentaires d'usage régional

Métopes perforées

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1996/09/27 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM47003543 ; IM47003542 ; IM47003541 ; IM47003540 ; IM47003544 ; IM47003539

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Maisonnave Jean Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37