Église paroissiale Notre-Dame

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame

Titre courant

Église paroissiale Notre-Dame

Localisation

Localisation

Aquitaine ; Lot-et-Garonne (47) ; Penne-d'Agenais

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Penne-d'Agenais

Références cadastrales

2003 AC 208

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1874

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Description historique

En mai 1873, le conseil municipal décide de reconstruire la vieille église Notre-Dame du Mercadiel, insuffisante pour la population. Un devis présenté en janvier 1874 par l'architecte P.-C. Granat, de Villeneuve-sur-Lot, est approuvé le 24 décembre suivant. Première pierre posée le 13 mai 1875, travaux exécutés d'août 1875 à août 1876 par l'entrepreneur Jean Granay, de Penne. Le clocher, commencé en 1877, puis jugé par le ministre des cultes "d'une hauteur démesurée eu égard à sa base", interrompu au 2e niveau, n'a jamais été achevé. Consécration par Mgr Fonteneau le 26 mai 1879.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre de taille, moyen appareil, calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe ronde, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre, escalier hors-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

Nef unique de 4 travées précédée d'un clocher-porche et flanquée de 2 chapelles formant transept-haut ; travée droite du choeur flanquée de 2 sacristies. L'édifice est voûté d'ogives quadripartites, sauf l'abside à pans coupés, à ogives sexpartites. Les murs sont en moellon enduit, à l'exception du clocher et de la façade antérieure de la nef, en pierre de taille ; l'enduit des élévations intérieures est peint d'un faux appareil. La couverture en tuiles creuses est à 2 pans sur le clocher, à longs pans sur la nef (elle bute sur le pignon découvert du choeur) , à croupe polygonale sur le chevet, à croupe droite sur les sacristies, à pignon découvert sur les bras du transept. Un escalier dessert la tribune et le clocher, un autre, hors-oeuvre et percé dans le mur droit de la nef, la chaire à prêcher. Une fontaine est creusée dans le soubassement de la sacristie de droite.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme végétale

Description de l'iconographie

Chapiteaux à feuilles, identiques, dans la nef, les chapelles et le choeur.

Protection

Référence aux objets conservés

IM47003633, IM47003630, IM47003632, IM47003637, IM47003628, IM47003638, IM47003635, IM47003640, IM47003636, IM47003634, IM47003639, IM47003642, IM47003631, IM47003629, IM47003641

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Maisonnave Jean Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel