Église paroissiale Sainte-Marthe

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Marthe

Titre courant

Église paroissiale Sainte-Marthe

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Lot-et-Garonne (47) ; Varès

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Tonneins

Lieu-dit

Sainte-Marthe

Références cadastrales

1821 C 450, 2000 ZI 52

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 17e siècle, 4e quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Première église probablement construite au 12e siècle (daté par travaux historiques). Avant la Révolution, l'église faisait partie de la juridiction de Grateloup et était annexe de l'église Saint-Caprais de Grateloup. Dans sa Monographie religieuse des paroisses de Lot-et-Garonne, le chanoine Durengues rapporte : "En 1665 l'église de Sainte-Marthe est rompue, la messe ne s'y fait point. Détruite pendant les guerres de Religion elle n'a été relevée qu'en 1672". Au cours d'une visite des paroisses de Tonneins en 1681, Monseigneur Jules Mascaron dit de l'église Sainte-Marthe : "Elle est grande et belle, et vient d'être réparée". Un état de délabrement est établi en 1822. L'église a été entièrement restaurée à la fin des années 1980 : toiture et charpente refaites, ensemble des murs décrépis, pavage refait, construction d'un autel en un mélange de pierre et brique.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe polygonale, pignon découvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Construction de plan allongé (chevet semi-circulaire) en pierre calcaire de moyen appareil. Le toit à longs pans et croupe polygonale est couvert de tuiles creuses. La porte d'entrée en arc brisé est située sur le long côté sud. Le clocher-mur de la façade occidentale est percé par une baie campanaire. Une charpente moderne couvre la nef.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Charneau Bertrand

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37