église paroissiale Saint-Sauveur

Désignation

Dénomination

église paroissiale

Vocable

Saint-Sauveur

Titre courant

église paroissiale Saint-Sauveur

Localisation

Localisation

Aquitaine 47 Lafitte-sur-Lot

Aire d'étude

Tonneins

Référence cadastrale

1843 E 546, 2000 E 381

Milieu d'implantation

en village

Historique

Datation des campagnes principales de construction

Moyen Age (détruit), 15e siècle, 20e siècle

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Un prieuré Saint-Sacerdos de Lafitte est mentionné vers 1130 dans les biens de l'abbaye de la Sauve-Majeure (Cartulaire no 732) , puis sous le nom de Sainte-Marie-de-Lafitte, parmi les possessions de la Sauve-Majeure dans le diocèse d'Agen confirmées par le pape en 1197 (Cartulaire no 1169). L'église actuelle a probablement été reconstruite au 15e siècle (quelques voûtes, portail). Selon le chanoine Durengues, le vicaire Valéri qui visita cette église en 1551 ne dénombre aucun luthérien alors qu'en 1560, la paroisse étant passée au protestantisme, l'église fut abandonnée. Le récit de la visite d'un archiprêtre en 1639 fait mention du mauvais état de l'édifice, en particulier de la voûte, mais aussi des murs. Le récit d'une visite de 1668 indique que : "l'église a 50 pieds de long, 12 de large, et fort haute. Il reste un peu de voûte au-dessus du choeur qui menace ruine. La voûte est crevée par toutes les chapelles. Il y a un clocher à 3 ouvertures, il y a un grand cimetière hors de l'église". En 1742 le sanctuaire était voûté, la nef lambrissée. Au début du 20e siècle, Tholin fait état d'une nef de 2 travées rectangulaires, transept, chevet à 3 pans précédé d'une travée. Le tout est recouvert de croisées d'ogives dont les unes datent du 15e siècle et les autres sont modernes (cela correspond à la description de l'état actuel). Des travaux de restauration de l'extérieur de l'église ont été effectués dans les années 1998-2000.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, moellon, brique

Matériau de la couverture

tuile creuse

Parti de plan

plan en croix latine

Type et nature du couvrement

voûte d'ogives

Type de la couverture

toit à longs pans, croupe, pignon couvert

Commentaire description

L'église est construite selon un plan en croix latine, abside polygonale. Les murs sont en moellon de calcaire (avec des reprises en brique, notamment au niveau du clocher). Le massif antérieur est percé par un portail en arc brisé encadré de 2 contreforts. La partie supérieure est percée par 4 baies campanaires. Le toit à longs pans et croupes, est couvert de tuiles creuses. Une tour ronde demi-hors-oeuvre occupe l'angle du massif antérieur côté nord. La nef est couverte par un toit à longs pans (pignon couvert) de tuiles creuses.

Protection

Référence aux objects conservés dans l'édifice

IM47002986, IM47002995, IM47002987, IM47002985, IM47002984, IM47002988, IM47002989, IM47002983

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété de la commune

Références documentaires

Date d'enquête

2000

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Charneau Bertrand

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel