Église paroissiale Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Église paroissiale Saint-Martin

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Cézac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Castelnau-Montratier

Références cadastrales

2009 D 259, 261

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 15e siècle 16e siècle, 4e quart 17e siècle (?), 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1876

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Description historique

La paroisse était à la collation de l'évêque. D'après l'abbé Clary (1986), l'église aurait été presque entièrement reconstruite en 1687, mais l'analyse de l'édifice ne livre aucun élément assurément datable la fin du 17e siècle, hormis peut-être les maçonneries bien assisées du chevet et de la partie basse du côté nord de la nef. Seules les deux travées du bas-côté nord conservent d'importants vestiges de la fin du 15e ou du début du 16e siècle, sculptés de motifs caractéristiques de l'ornementation quercinoise vers 1500 (branches écotées, soleil, rose...).
L'arc doubleau de la chapelle nord-ouest et la voûte de la chapelle nord-est ont été refaits au 19e siècle, de même que les remplages des deux fenêtres nord, seuls les meneaux verticaux pouvant être en place ou en remploi. Le reste de l'édifice paraît avoir été entièrement reconstruit à la fin du 19e siècle, à partir de 1876, date portée sur la clé de voûte du choeur : les contreforts et les fenêtres au chevet, en pierre des Charentes, pourraient néanmoins avoir été collés et percées dans une maçonnerie de qualité différente, peut-être plus ancienne (17e siècle ?). Ce chantier a bénéficié de la générosité de Monseigneur Grimardias, évêque de Cahors entre 1866 et 1896 : ses armes figurent dans la travée est du bas-côté sud, tandis qu'il s'est fait lui-même représenter sur un vitrail de la chapelle sud-ouest aux côtés du pape Pie IX. Le bas-côté sud présente les mêmes décors ornementaux stylistiques que le bas-côté nord (bases prismatiques et bâtons écotés), mais la nature du matériau et la qualité de la taille de pierre trahissent une imitation volontaire à la fin du 19e siècle. Deux campagnes de vitraux se sont succédées, les deux vitraux du bas-côté sud (ni signés, ni datés) paraissant antérieurs aux autres (signés dans le choeur : G. P. Dagrant, Bordeaux, 1903).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, ardoise, tuile creuse mécanique

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe polygonale, toit à un pan, flèche polygonale

Commentaire descriptif de l'édifice

Bâti en moellons et pierre de taille calcaire, l'édifice présente un plan allongé, composé d'un choeur polygonal, d'une nef à trois travées bordée de deux bas-côtés à deux travées chacun, formant chapelles, et d'un clocher carré avec narthex auquel est accolée une tour d'escalier à pans coupés sur le flanc nord. Le choeur est coiffé d'une croupe polygonale, la nef et les bas-côtés de toits à deux et un pan, l'ensemble recevant de la tuile creuse ou mécanique ; seul le clocher est coiffé d'une flèche polygonale avec ardoises. Le choeur présente une voûte nervurée, les autres parties étant voûtées sur croisées d'ogives. Le clocher accueille une tribune ouvrant sur la nef.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

IHS ; MA ; soleil ; ornement végétal ; rose ; tête humaine

Description de l'iconographie

Les arcs de la chapelle nord-est sont sculptés de branches écotées qui retombent sur des bases prismatiques, une croix de Malte (en partie bûchée) timbre l'arc doubleau de la chapelle nord-est (qui possède au centre un écu avec deux soleils, une équerre et les monogrammes entrelacés de la Vierge et du Christ), le pilier dans la nef et l'arc séparant les deux travées. Soleil sur la clé de voûte de la chapelle nord-ouest, rose et tête coiffée sur les culots.£Armoiries de Mgr Grimardias à la clef de l'arc doubleau du bas-côté sud : trois cors de chasse et une étoile à cinq branches.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice, Bru Nicolas

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire des églises médiévales)

Typologie du dossier

Dossier individuel

église paroissiale Saint-Martin
église paroissiale Saint-Martin
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image