Château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Cressensac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Lieu-dit

Tersac

Références cadastrales

1813 C1 31, 2014 AT01 77

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 14e siècle (?), 16e siècle, Temps modernes

Description historique

Premiers seigneurs de Tersac, les vicomtes de Turenne en conservent la justice jusqu'en 1738. La seigneurie est tenue par les Faydit, une famille originaire du Limousin, au 13e siècle ; ils la partagent un temps avec les Réveillon puis redeviendront les seuls seigneurs de Tersac à partir de 1460 (C. Didon, 1996). Alors que le château est pris par les Anglais en 1357, les Faydit se réfugient à Cressensac. En 1504, nobles Louis et Guillaume (Faydit) de Tersac, seigneurs de Tersac et coseigneurs de Saint-Michel-de-Bannières, dénombrent pour Tersac avec maisons, jardins et trois métairies (L. d'Alauzier, 1985). Les Castres succèdent aux Faydit en 1748 ; mis sous séquestre pendant la Révolution, le château passe par alliance, en 1830, aux Quercy qui le conservent jusqu'en 1918 (C. Didon, 1996). Les fenêtres conservées permettent de proposer de dater le logis initial du début du 14e siècle. La tour d'escalier date du 16e siècle ; elle était accolée à une tour ronde qui s'est effondrée au 20e siècle. Le logis a été doublé vers l'est à l'époque moderne.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile plate, tuile mécanique, ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie du couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit conique

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le logis du début du 14e siècle, de plan rectangulaire, est bâti en pierre de taille : il pourrait s'agir de la "tour carrée" mentionnée dans les actes de la vicomté de Turenne (C. Didon, 1996). Une fenêtre géminée couverte d'un linteau en bâtière, à chapiteau lisse, est conservée sur l'élévation sud. L'élévation nord conserve les vestiges d'une fenêtre à réseau de forme rectangulaire. La porte d'accès à l'escalier en vis est couverte par un bloc monolithe dans lequel sont taillés le tympan et l'arc brisé en accolade de l'archivolte ; les armoiries de l'écu ont été bûchées et non sont plus identifiables. Le château disposait d'une chapelle (J.-B. Champeval, 1898).

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2008

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

château
château
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image