Chapelle puis église paroissiale Notre-Dame

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle, église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame

Titre courant

Chapelle puis église paroissiale Notre-Dame

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Carennac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Vayrac

Références cadastrales

2006 AE 90

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle (?), 18e siècle

Description historique

Située hors de l'enclos abbatial, la chapelle pourrait avoir été édifiée à l'emplacement de l'ancien cimetière. Le chour et une grande partie de la nef correspondraient à la construction autorisée par l'acte daté 1349 dans lequel il es rapporté que "du temps du doyen Pierre Foucaud", les frères Textoris, Guy et Raymond, le premier étant laïque, le second étant archidiacre de Serrat dans le diocèse de Palencia en Espagne, obtinrent l'autorisation de construire dans leur ville natale, sur une place jouxtant le cimetière paroissial, une chapelle avec trois autels et deux cloches, pour la gloire de Dieu et l'honneur de la Vierge et des saints. Après un arrêt du chantier, les parties occidentales de la nef pourraient n'avoir été achevées qu'à la fin du 14e siècle. La reprise complète des angles occidentaux interviendrait avant 1784 (date portée sur le portail d'entrée) où de massifs contreforts sont édifiés contre les murs nord et sud de la nef afin de contrebuter les poussées de la voûte en anse de panier nouvellement mise en place. Situé à l'emplacement du portail d'origine dont seul subsiste le fantôme de l'arc, le portail 1784 pourrait réutiliser les éléments d'un portail plus ancien (du 16e ou du 17e siècle ?). La bande de badigeon blanc où figure l'inscription républicaine "liberté, égalité, fraternité" atteste une intervention sur l'édifice postérieure à 1789.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

Vraisemblablement édifiés peu après 1349, le chour quadrangulaire voûté sur croisée d'ogives à profil prismatique et la partie orientale de la nef, à une travée, sont caractérisés par des maçonneries hétérogènes mêlant des blocs et des moellons bruts de calcaire blanc et de calcaire ferrugineux. Seuls les chaînes d'angle et les parois minces correspondant au fond des niches intérieures furent réalisés en pierres de taille de calcaire blanc. La symétrie et la régularité des harpes visibles sur les murs nord et sud de la nef conduisent à penser qu'ils correspondent à des pierres d'attente plutôt qu'à des maçonneries arrachées. La partie occidentale de la nef, dont les maçonneries en moyen appareil sont plus homogènes et plus soignées, appartiendrait à une deuxième phase de chantier. L'utilisation du même type de calcaire ferrugineux laisse penser que les deux phases de chantier se sont succédé rapidement.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune ; propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice, Pêcheur Anne-Marie

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire des églises médiévales)

Typologie du dossier

Dossier individuel

chapelle puis église paroissiale Notre-Dame
chapelle puis église paroissiale Notre-Dame
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image