Manoir

Désignation

Dénomination de l'édifice

Manoir

Titre courant

Manoir

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Strenquels

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Vayrac

Lieu-dit

Friat

Références cadastrales

1816 D2 965, 966, 2014 D 36

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle (?), 14e siècle (?), 17e siècle

Description historique

Prieuré de Beaulieu en 1204, Friac relève de l'administration de l'archevêque de Bourges en 1285 ; l'église est en ruines en 1717 (J.-.B. Champeval, 1898). Le logis pourrait être celui du prieur, mais aucun document ne nous renseigne sur l'édifice. Quelques maigres vestiges témoignent d'un état du 13e ou du 14e siècle. La tour d'escalier laisse entendre qu'une importante campagne de travaux a été réalisée au 17e siècle. Remaniements ultérieurs.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile plate, ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie du couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit en pavillon, toit polygonal, croupe, demi-croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

Le corps de logis principal est flanqué d'une tour d'escalier de plan rectangulaire munie d'une tourelle d'angle en surplomb. L'élévation ouest de l'aile ouest présente en partie basse une arcade partiellement enterrée, couverte d'un arc brisé et chanfreinée ; une croisée à simple chanfrein, murée, apparaît au-dessus. Sur l'élévation nord, le linteau d'une petite fenêtre est orné de deux écus dont les armoiries ne sont pas identifiées. Dans l'élévation est du petit bâtiment accolé à l'entrée du manoir subsistent un piédroit et le départ d'un arc brisé et chanfreiné d'une porte du 13e ou du 14e siècle. Un piédroit chanfreiné sans doute de la même époque apparaît au premier étage du logis, contre la tour d'escalier. La girouette du logis porte une oriflamme chargée d'une molette d'éperon (ou d'une marguerite à six pétales dans un cercle), motif que que l'on retrouve sur l'écu sculpté sur un linteau de porte.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries

Description de l'iconographie

Armoiries non identifiées : de (...) à trois molettes d'éperon (?) de (...), armoiries non identifiées : de (...) à deux besants et un (?) de (...).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

manoir
manoir
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image