Église paroissiale Saint-Martial

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martial

Titre courant

Église paroissiale Saint-Martial

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Pradines

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Cahors Nord Ouest

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 15e siècle 16e siècle

Description historique

Pradines aurait été donné au chapitre de la cathédrale de Cahors par le testament de l'archidiacre Benjamin en 945. Une légende selon laquelle saint Martial serait venu célébrer la messe sur l'emplacement de l'église actuelle a été à lorigine d'un pèlerinage important au Moyen Age (Clary, 1986). L'édifice actuel paraît devoir être daté pour son ensemble de la fin du 15e siècle, ou du début du 16e. Seules des fenêtres ont été agrandies au 19e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, brique

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

Eglise à nef unique, chevet de plan carré et clocher-mur à l'est. Le portail est disposé au sud ; à arc brisé surmonté d'une archivolte, il est souligné de moulures retombant sur des bases prismatiques. La nef est couverte par un plafond porté par des arcs diaphragmes en brique, le choeur par une voûte d'ogives dont les nervures retombent sur des culots sculptés. Un fragment d'enduit avec le vestige d'un décor peint subsiste sur le mur sud de la nef.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture (étudiée dans la base Palissy), sculpture

Indexation iconographique normalisée

Boeuf ; tête humaine ; résurrection du Christ

Description de l'iconographie

Les culots du choeur sont sculptés d'une tête de boeuf, d'une tête humaine, d'un écu lisse. Deux bas-reliefs placés en remploi dans les murs représentent des soldats, vestiges d'une Résurrection du Christ datable de la fin du 15e siècle ou du début du 16e siècle.

Protection

Référence aux objets conservés

IM46000844

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire des églises médiévales)

Typologie du dossier

Dossier individuel

église paroissiale Saint-Martial
église paroissiale Saint-Martial
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image