Château de Saignes

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château de Saignes

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Saignes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Saint-Céré

Références cadastrales

1830 B2 443, 2002 B 494, 495

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Chapelle

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle (?)

Description historique

La famille de la Garde, originaire du Limousin, se serait établie à Saignes vers 1379, prenant par la suite le nom de la Garde de Saignes (abbé Maria, 1878). Lors du dénombrement de 1504, noble Barthélemy de Lagarde est seigneur de Saignes où il possède "une maison et une vieille tour, et ses dépendances" (L. d'Alauzier, 1984). Son fils Pierre de Lagarde fait une brillante carrière au service du roi et c'est comblé d'honneurs et de récompenses qu'il se retire dans son château de Saignes où il meurt en 1566 (C. Didon, 1996). Le dernier représentant de la famille est mort à Saignes en 1923. Au début du 19e siècle, le château est cependant délaissé et en partie démoli pour en récupérer les matériaux (J.-.A. Delpon, 1831), et dans les années 1870, il est en grande partie en ruines (abbé Maria, 1878 ; L. Combarieu, 1881) : la comparaison entre les plans cadastraux de 1830 et actuel montre l'étendue des démolitions.
Pour l'essentiel, ce qui subsiste de l'édifice paraît dater du 16e siècle, et aurait donc été construit pour Barthélemy et Pierre de Lagarde. Des vestiges d'un édifice antérieur pourraient cependant être conservés.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon

Matériaux de la couverture

Calcaire en couverture, tuile plate

Description de l'élévation intérieure

3 étages carrés

Typologie du couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit conique, croupe, toit en pavillon

Commentaire descriptif de l'édifice

Outre le logis flanqué d'une grosse tour ronde et d'une tour carrée, le château comprend un bâtiment ruiné et une enceinte, en dehors de laquelle se trouve la chapelle. Le logis est un haut bâtiment de plan massé qui reste dans la tradition des constructions de la fin du 15e siècle. Les tours étaient couronnées de mâchicoulis. La porte de la chapelle, située en contre-bas de l'enceinte, est surmontée des armoiries des Lagarde de Saignes (C. Didon, 1996).

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries

Description de l'iconographie

Armoiries des Lagarde de Saignes : (d'azur) à une épée antique (d'argent), à la poignée (d'or), posée en bande la pointe en bas.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

2002/01/21 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toiture ainsi que le sol portant le château, ses dépendances et la chapelle : inscription par arrêté du 21 janvier 2002.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

château de Saignes
château de Saignes
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image