Église paroissiale Saint-Pierre

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Pierre

Titre courant

Église paroissiale Saint-Pierre

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Peyrilles

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Saint-Germain-du-Bel-Air

Références cadastrales

2005 0H02 496

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle (?), 15e siècle, 16e siècle

Description historique

Le castrum de Peyrilles apparaît en 961 dans le testament de Raymond, comte de Toulouse et de Quercy. La paroisse a probablement été donnée au chapitre de la cathédrale de Cahors dans le courant du 11e siècle, puis unie au bénéfice du grand l'archidiacre qui est prieur de Peyrilles. Le chevet et la travée orientale du bas-côté nord, couverte d'une voûte d'ogives bombée, pourraient dater du 13e siècle. La porte à moulures croisées de l'élévation nord témoigne de travaux réalisés au 15e siècle, comme peut-être la voûte de la travée correspondante du bas-côté nord. Le réseau de la fenêtre d'axe du chevet et le clocher appartiendraient à une campagne de travaux du 16e siècle, peut-être contemporaine de la réalisation du portail ouest.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, ardoise, calcaire en couverture

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives ; cul-de-four ; fausse voûte d'arêtes

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe ronde, appentis

Commentaire descriptif de l'édifice

Le chevet de l'église présente un chevet de plan carré entre deux absidioles circulaires, construites en pierre de taille comme la travée orientale du bas-côté nord. Les absidioles sont couvertes de lauzes de calcaire. Des enfeus couverts par des arcs brisés sont ménagés à la base des murs. La travée ouest du bas-côté nord, le bas-côté sud et l'élévation ouest sont principalement bâtis en moellons. L'élévation ouest est couronnée par un clocher barlong.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Tête ; ange ; lion ; ornement végétal ; ornement géométrique

Description de l'iconographie

Les chapiteaux de l'arc triomphal sont ornés d'une corde accompagnée de spirales ou de palmettes renversées, les culots à la retombée des nervures des voûtes du porche et du bas-côté nord portent des têtes humaines, un ange, un lion, etc.

Protection

Référence aux objets conservés

IM46105747, IM46105748, IM46105750, IM46105751, IM46105752, IM46105753, IM46105754, IM46105755, IM46105758, IM46105759, IM46105760, IM46105761, IM46105762, IM46105763, IM46105764, IM46105765, IM46105766, IM46105767, IM46105768, IM46105769, IM46105770, IM46105771, IM46105772, IM46105773

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire des églises médiévales)

Typologie du dossier

Dossier individuel

église paroissiale Saint-Pierre
église paroissiale Saint-Pierre
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image