Église paroissiale Saint-Ennemond

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Ennemond

Titre courant

Église paroissiale Saint-Ennemond

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Verrières-en-Forez

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montbrison

Lieu-dit

Bourg (le)

Références cadastrales

1810 D 35, 1986 AH 102

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 16e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1541

Commentaires concernant la datation

Date portée

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Talaru-Chalmazel Gaspard de (commanditaire, ?), Chalmazel Louis de (commanditaire, ?)

Description historique

L'église est citée dès 984 dans les possessions de l'église de Lyon ; elle est alors dédiée à la Vierge. L'édifice est entièrement reconstruit dans la 1ère moitié du 16e siècle, la date 1541 portée sur la Piéta du trumeau est cohérente avec la fin des travaux. Les armoiries sculptées sur la clef de voûte de la chapelle de la Vierge rappellent le rôle certainement joué dans ce chantier par la famille de Talaru-Chalmazel, Gaspard de Talaru-Chalmazel, sa femme Marguerite de Rolin de Beauchamp et leur fils Louis de Chalmazel. Le vocable de saint Ennemond (ou saint Chamond) , evêque de Lyon au 7e siècle, apparaît, associé à celui de la Vierge, au milieu du 17e siècle. L'église a connu plusieurs phases de travaux à partir des années 1830, qui ont peu affecté l'allure de l'édifice, mis à part l'agrandissement des fenêtres du collatéral sud ; celles prévues par Dulac en 1846 dans le collatéral nord n'ont pas été percées.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit en pavillon, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église présente un plan allongé sans transept débordant avec une nef de trois travées, flanquée de collatéraux, précédée d'une travée formant la base du clocher-porche à quatre niveaux, et terminée par un choeur à cinq pans. Elle est construite en granite appareillé en pierre de taille de moyen ou petit appareil (à l'exception du mur du collatéral nord, de la moitié ouest de la dernière travée jusqu'au clocher, et des faces est et nord du clocher au-dessous de l'étage des cloches) , avec corniche à cavet et contreforts terminés par un petit toit en bâtière concave. Les contreforts du clocher sont le support d'un décor sculpté. L'accès principal se fait par le clocher, avec un portail à l'ouest (étudié) et une porte au sud. Une 3e porte est située au milieu du collatéral nord. L'intérieur est voûté d'ogives, avec des clefs de voûtes sculptées et peintes. Les moulurations des ogives viennent mourir sans démarcation sur les supports constitués de quatre colonnes imbriquées avec quatre colonnettes aux angles ; seul l'arc triomphal du choeur est supporté par des culots sculptés.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, peinture, sculpture (étudié dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Armoiries ; oiseau ; ornement à forme géométrique ; pinacle ; croix

Description de l'iconographie

Décor sculpté du portail : étudiée dans la base Palissy. Décor sculpté sur les contreforts du clocher (pinacles, niches en coquille, tête humaine, croix) et clefs de voûtes sculptées (armoiries, ornements géométriques) : voir annexe n°1. Traces de peintures murales : faux appareil gris sur les ogives, croix surmontée d'un oiseau (coq ?) , peints en rouge, à sur une lunette. Placard peint dans le choeur, mur nord de la travée droite (derrière une porte du lambris) : niche parallélépipédique (h=113, 5, la=65, pr=48, 5) , décor peint en camaïeu bleu : au-dessus de la niche, frise de balustres, dans le fond de la niche, vase d'oeillets, sur les parois latérales, bouquets de fleurs et tulipes.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1938/08/29 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM42001773, IM42002060, IM42002062, IM42002067, IM42002097, IM42002076, IM42002082, IM42002101, IM42002054, IM42002055, IM42002065, IM42002077, IM42002079, IM42002081, IM42002091, IM42002092, IM42002095, IM42002099, IM42002103, IM42002078, IM42002068, IM42002072, IM42002094, IM42002102, IM42002061, IM42002074, IM42002088, IM42002069, IM42002070, IM42002073, IM42002087, IM42002083, IM42002085, IM42002090, IM42002057, IM42002064, IM42002093, IM42002066, IM42002071, IM42002075, IM42002080, IM42002089, IM42002098, IM42002058, IM42002059, IM42002063, IM42002056, IM42002084, IM42002086, IM42002096, IM42002100

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Eglise représentative du gothique forézien, possédant un clocher particulièrement élevé.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Guibaud Caroline

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Rhône-Alpes - Service chargé de l'inventaire 6, Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04.72.00.43.70

Église paroissiale Saint-Ennemond
Église paroissiale Saint-Ennemond
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes ; © Archives départementales de la Loire
Voir la notice image