Église prieurale et paroissiale Saint-Sébastien et Saint-Domnin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église, église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Domnin ; Saint-Sébastien

Destination actuelle de l'édifice

Église paroissiale

Titre courant

Église prieurale et paroissiale Saint-Sébastien et Saint-Domnin

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Champdieu

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montbrison

Lieu-dit

Bourg (le)

Références cadastrales

1809 D1 809, 1999 AD 214

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Nom de l'édifice

Prieuré

Références de l'édifice de conservation

IA42001487

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 11e siècle, 2e moitié 12e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 15e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Bâtie Pierre de La, prieur (commanditaire)

Description historique

L'<<I>>Ecclesia de Candiaco<</I>> est mentionnée dans un texte du 11e siècle, conservé dans le Cartulaire de Savigny, mais qui serait une copie tardive. Primitivement dédiée à saint Sébastien, comme l'église de l'abbaye mère de Manglieu, on lui ajoute le vocable de saint Domnin, certainement à partir de 1143, date du transfert des reliques de ce saint de Manglieu à Champdieu, où elles auraient été déposées dans la crypte de l'église. L'église était à la fois prieurale et paroissiale ; les religieux occupaient le choeur, tandis que la paroisse disposait de la nef (AD 69 8G 49). L'édifice a été construit en deux phases : la crypte et les murs de l'église haute à la fin du 11e siècle, puis les parties hautes avec le voûtement sur colonnes engagées à chapiteaux sculptés, la coupole sur trompes et la tour-clocher de la croisée dans la 2e moitié du 12e siècle. Par la suite, l'église participe de la fortification du prieuré dans le 3e quart du 14e siècle. Dans le 1er quart du 15e, le prieur Pierre de la Bâtie fait construire le clocher porche et la chapelle Notre-Dame adossée au sud du narthex. L'église est classée MH en 1886. Elle est restaurée en 1900 (architectes Petitgrand et Sauvageot) , puis en 1938-1941 (façades nord et ouest, parements intérieurs).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, petit appareil, moyen appareil

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'arêtes, cul-de-four, voûte d'ogives, voûte en berceau plein-cintre

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit en pavillon, croupe ronde, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église se compose d'une nef à deux bas-côtés, précédée d'un porche surmonté d'un clocher, d'un transept légèrement saillant avec tour-clocher à la croisée, et d'un choeur à abside encadrée de deux absidioles surmontant une crypte semi enterrée de même plan. Elle est construite en granite, en moellon (chevet et mâchicoulis sur arc) , pierre de taille de petit et moyen appareil (façades latérales et tour lanterne) , et pierre de taille de moyen appareil (façade occidentale, clocher porche et chapelle Notre-Dame). Les toits sont en tuile creuse, à longs pans sur la nef et les bas-côtés, ainsi que sur les bras du transept et les absidioles, en pavillon sur le clocher de la croisée et le clocher porche ; l'abside est couverte en ardoise, en croupe ronde. La nef est voûtée en berceau, les bas-côtés sont voûtés en demi-berceau, le transept est voûté en berceau transversal, la croisée du transept est couverte d'une coupole, l'abside et les absidioles sont voûtées en cul-de-four, la crypte, le narthex et la sacristie sont voûtées d'arêtes, la chapelle Notre-Dame est voûté d'ogives. Deux sources d'influences architecturales se mêlent dans l'édifice : l'influence lyonnaise (pour la crypte, le choeur à arcatures sur mur bahut, les passages entre abside et absidioles) et l'influence auvergnate (pour le décor à arcatures en mitre et plein cintre aux extrémités du transept, le voûtement des bas-côtés en quart de rond, les modillons à copeaux, le répertoire des chapiteaux sculptés).

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1886/07/12 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

La fiche du domaine MH de la base Mérimée regroupe les deux édifices. Eglise : classement par arrêté du 12 juillet 1886 ; prieuré : classement par journal officiel du 18 avril 1914.

Référence aux objets conservés

IM42000988, IM42000991, IM42001012, IM42000992, IM42000997, IM42001014, IM42000984, IM42001002, IM42001019, IM42000972, IM42000994, IM42000971, IM42000975, IM42000977, IM42000986, IM42000999, IM42001005, IM42001008, IM42001013, IM42001152, IM42000979, IM42001010, IM42001155, IM42000974, IM42000993, IM42001015, IM42000976, IM42000978, IM42000985, IM42000990, IM42001000, IM42000987, IM42001151, IM42000973, IM42000989, IM42001011, IM42000998, IM42001153, IM42000996, IM42001006, IM42001020, IM42001003, IM42001154, IM42001004, IM42001009, IM42001016, IM42000980, IM42000981, IM42000982, IM42000983, IM42001001, IM42001007, IM42001156, IM42002026, IM42002052, IM42002037, IM42002049, IM42002035, IM42002036, IM42002024, IM42002034, IM42002028, IM42002029, IM42002033, IM42002039, IM42002053, IM42002050, IM42002032, IM42002031, IM42002030, IM42002038, IM42002040, IM42002027, IM42002041, IM42002042

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Guibaud Caroline

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Rhône-Alpes - Service chargé de l'inventaire 6, Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04.72.00.43.70

1/68
Église prieurale et paroissiale Saint-Sébastien et Saint-Domnin
Église prieurale et paroissiale Saint-Sébastien et Saint-Domnin
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes
Voir la notice image