Église paroissiale Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Église paroissiale Saint-Martin

Localisation

Localisation

Aquitaine ; Landes (40) ; Losse

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Gabarret

Lieu-dit

Estampon

Références cadastrales

2007 F 149

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle (?), 4e quart 15e siècle (?), 2e quart 16e siècle, 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1546, 1723, 1745, 1769

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par source, porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'"ecclesia de Stampio" fut sans doute érigée dans le courant du 12e siècle, époque à laquelle remonte probablement le chevet en moyen appareil régulier. L'édifice subit toutefois d'importants remaniements à l'issue de la guerre de Cent Ans : le choeur est alors doté d'une voûte et percé de grandes fenêtres à remplages. Un rapport de 1546 décrit l'église "bien bastie de pierre et toute voultée, bien couverte et bien garnie de vitres". La même année, la fabrique fait restaurer ou refaire à neuf le clocher-mur. Dès les années 1560, cependant, le sac de l'édifice par les troupes protestantes entraîne des désordres dans les murs et l'effondrement de la voûte, qui sera remplacée au siècle suivant par un simple lambris, puis à la fin du 19e siècle par une fausse voûte en berceau, refaite à nouveau en 1931. Au 18e siècle interviennent plusieurs campagnes de travaux, précisément datées par des millésimes gravés : la porte occidentale de la nef est percée en 1702 ou 1723 (la date gravée est peu lisible) et les parties hautes du chevet sont refaites en 1745 (date portée au-dessus de la fenêtre sud). Enfin, un portail est établi en 1769 à l'entrée de l'ancien cimetière. Depuis lors, l'église ne semble avoir subi que des réparations mineures, à l'exception de la campagne de voûtement déjà évoquée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moyen appareil, moellon, enduit partiel

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Fausse voûte en berceau, cul-de-four

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe ronde, pignon découvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Un petit porche rectangulaire, adossé à un clocher-mur au pignon triangulaire, introduit à l'ouest dans l'unique vaisseau, lequel est prolongé à l'est par un choeur au plan en arc de cercle, épaulé par d'épais contreforts et accoté au sud par une sacristie carrée. Le vaisseau est couvert d'une fausse voûte en berceau sur lattis de bois, prolongée par un cul-de-four sur le choeur.

Technique du décor des immeubles par nature

Vitrail (étudié dans la base Palissy)

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1983/04/22 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM40003054, IM40003055, IM40003057, IM40003058, IM40003052, IM40003061, IM40003064, IM40003059, IM40003062, IM40003063, IM40003060, IM40003051, IM40003053, IM40003056

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Maisonnave Jean-Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Aquitaine - Service chargé de l'inventaire 54, rue Magendie 33077 Bordeaux Cedex - 05.57.95.02.02