Église paroissiale Notre-Dame

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame

Titre courant

Église paroissiale Notre-Dame

Localisation

Localisation

Aquitaine ; Landes (40) ; Losse

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Gabarret

Références cadastrales

2007 H 166

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle (?), 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1899

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Description historique

De fondation romane, la première église de Losse fut donnée le 13 novembre 1197 aux vicomtes de Gabarret par l'archevêque d'Auch Bernard III de Sédirac, avant de passer sous la dépendance de l'abbaye de la Sauve-Majeure. L'édifice dut être considérablement remanié par la suite : ainsi le clocher-mur originel, percé de deux baies cintrées, fut transformé, peut-être au 15e siècle, en un clocher-tour qui est aujourd'hui le seul vestige de l'ancienne église. Le vaisseau et le chevet furent, en effet, entièrement rebâtis en 1899-1902 par l'architecte départemental Henri Dépruneaux, qui érigeait dans ces mêmes années l'église de Luglon (canton de Sabres) , de plan et élévations très semblables.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Alios, moellon, brique, enduit partiel

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'arêtes, voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe polygonale, appentis, flèche polygonale

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice de style néo-roman, à trois vaisseaux de quatre travées, celui du centre prolongé par une abside à trois pans épaulée par une sacristie au sud. A l'ouest, un clocher-porche massif de plan carré, percé de baies jumelées au niveau de la chambre des cloches ; au premier niveau, une tribune ouvrant sur le vaisseau central. Celui-ci, éclairé par des oculi circulaires, est voûté d'arêtes dont les doubleaux retombent sur des culots, et communique avec les collatéraux par des grandes arcades en plein cintre sur piliers ronds. Les collatéraux, voûtés d'arêtes sur culots, sont percés de fenêtres en plein cintre. Seul le choeur est voûté d'ogives sexpartites. L'édifice est bâti en alios (ou garluche) et brique mêlés (appareil récemment mis à nu à l'intérieur) et couvert de tuiles, sauf le clocher, à flèche octogonale en ardoise. Des contreforts talutés raidissent les collatéraux et le chevet.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, vitrail (étudié dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme végétale ; crochet

Description de l'iconographie

Feuilles et crochets sculptés sur les chapiteaux de la nef et du choeur.

Protection

Référence aux objets conservés

IM40003040, IM40003043, IM40003045, IM40003039, IM40003049, IM40003038, IM40003048, IM40003046, IM40003042, IM40003047, IM40003037, IM40003044, IM40003041, IM40003050

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Maisonnave Jean-Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Aquitaine - Service chargé de l'inventaire 54, rue Magendie 33077 Bordeaux Cedex - 05.57.95.02.02