Ferme puis hospice, actuellement mosquée

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme, hospice

Destination actuelle de l'édifice

Mosquée

Titre courant

Ferme puis hospice, actuellement mosquée

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 2 chemin du Pré vif

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Lieu-dit

Pré vif (le)

Adresse de l'édifice

Pré vif (chemin du) 2

Références cadastrales

1980 AE 149

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Jardin potager

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1865

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

La ferme est bâtie en 1865. Elle est achetée le 12 avril 1912 à Jean-Victor Dumont-Vuillet, ancien émailleur, par le maire de Morez, Henri Lissac, la Ville envisageant d'y transférer l'hospice établi en 1908 dans l'ancienne église. Le 3 juin, l'architecte voyer Lacroix établit un devis descriptif pour les transformations : deux des six pièces du rez-de-chaussée (celles côté gauche, à usage d'atelier et cuisine) seront transformées en dortoir pour femmes, les deux pièces de l'étage seront conservées telles quelles et un dortoir pour hommes sera aménagé à l'arrière, trois fenêtres seront percées à l'étage et des escaliers réalisés. Les travaux sont adjugés à l'entrepreneur Alphonse Masseron, le 20 août 1912. L'établissement (composé de : sous-sol, cuisine, salle à manger, buanderie, six chambres et grenier) perd de son intérêt avec l'ouverture, le 1er septembre 1981, d'une maison de retraite au centre hospitalier Léon Bérard : l'hôpital le restitue donc à la Ville qui, l'année suivante, le met à disposition de la communauté musulmane afin d'y aménager un lieu de culte (cette dernière en est depuis devenue propriétaire).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit, fer, pan de fer

Matériaux de la couverture

Fer en couverture

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, 1 étage carré, comble à surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente, escalier de distribution extérieur : escalier droit, en charpente métallique

Commentaire descriptif de l'édifice

Abrité par un toit métallique, à longs pans et pignons couverts, le bâtiment élève ses murs en moellons calcaires enduits sur quatre niveaux : étage de soubassement, rez-de-chaussée, étage carré et comble à surcroît. La desserte des étages s'effectue à l'aide d'un escalier tournant à retours avec jour, dans oeuvre, en bois ; l'étage carré est aussi accessible par un escalier extérieur droit métallique, sur le pignon gauche, qui se poursuit sur l'élévation postérieure par une coursière. Une logette en pan de fer coiffée d'un appentis est présente sur cette élévation, au sud-est, au rez-de-chaussée.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine
4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/5
ferme puis hospice, actuellement mosquée
ferme puis hospice, actuellement mosquée
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image