Église paroissiale de l'Assomption, Saint-Eloi et Saint-François d'Assise, actuellement conservatoire

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale, conservatoire

Vocable - pour les édifices cultuels

De l'Assomption, saint Eloi et saint François d'Assise

Titre courant

Église paroissiale de l'Assomption, Saint-Eloi et Saint-François d'Assise, actuellement conservatoire

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 19 rue Pasteur

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Pasteur (rue) 19

Références cadastrales

1822 SU 1157, 1980 AI 214

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e quart 19e siècle, 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1724

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source, attribution par travaux historiques

Description historique

La paroisse de Morez est créée en 1723 par démembrement de celle de Longchaumois, dont elle deviendra définitivement indépendante en 1776. Placée sous les vocables de l'Assomption de la Vierge, de saint Eloi et de saint François d'Assise, l'église est bâtie en 1724 par les frères Antoine et Jean-Jacques Bonnet, maçons du comté de Neuchâtel. Elle se dégrade rapidement si bien que les voûtes du choeur sont supprimées en mai 1786 et que le clocher subit des réparations entre 1788 et 1791. Jugée trop petite, en mauvais état et mal située, elle est désaffectée en 1827 après l'inauguration d'une nouvelle église paroissiale. En 1835 et 1836, le bâtiment est transformé en école de garçons (collège) suivant des plans de l'architecte d'arrondissement Claude-Marie Dalloz. Pour établir un dortoir dans le comble, les voûtes de la nef sont alors détruites et les murs rehaussés. La charpente et la toiture sont refaites en 1843 ou 1844 sous la direction de l'architecte Vital Ponard, le campanile est réparé en 1860 ou 1861. L'église sert de collège jusqu'à l'ouverture des salles de classe de l'hôtel de ville, en 1890, puis est louée à divers particuliers. Après quelques travaux de rénovation réalisés par l'entrepreneur morézien Jacques Ricardon, elle est convertie en asile de vieillards de 1908 à 1915 puis accueille des logements jusque vers 1973. Dans la nuit du 2 au 3 mars 1981, sa charpente s'effondre sous le poids de la neige, ce qui conduit à la démolition du choeur. Le bâtiment est ensuite transformé en école de musique, suivant un projet présenté en mai 1982 par l'architecte Jean-Michel Jacquier. Sept ans plus tard, en 1989, il est agrandi par la construction, à l'emplacement du choeur, d'un corps de bâtiment dessiné par le cabinet d'architecture Jean Bissieux et intégrant l'escalier. Le conservatoire est inauguré le 20 septembre 1990. La couverture métallique du clocher a été refaite en 2003.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, béton, enduit, essentage de planches

Matériaux de la couverture

Métal en couverture

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau, 1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, pignon couvert, toit à l'impériale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour

Commentaire descriptif de l'édifice

Bâtie en moellons calcaires, l'église avait une nef unique et un plan en croix latine. Lors de sa transformation en école, le vaisseau a cédé la place à un étage carré et un comble à surcroît ou un étage en surcroît, coiffé d'un toit à longs pans. Le corps de bâtiment en béton ayant remplacé le choeur et accueillant l'escalier tournant à retours avec jour est protégé par un toit à croupe. La couverture est métallique, même sur le clocher couvert d'un toit à l'impériale et revêtu d'un essentage de planches.

Protection

Référence aux objets conservés

IM39002377

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/18
église paroissiale de l'Assomption, saint Eloi et saint François d'Assise, actuellement conservatoire
église paroissiale de l'Assomption, saint Eloi et saint François d'Assise, actuellement conservatoire
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image