Église paroissiale Saint-Etienne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Etienne

Titre courant

Église paroissiale Saint-Etienne

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Septmoncel

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saint-Claude périphérie

Références cadastrales

1812 A, 1979 AL 22, 24, 25

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Enclos, cimetière, croix de cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 17e siècle, 4e quart 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1620, 1685

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'église porte la date 1620 sur la face ouest du clocher, cette date est inscrite sur une pierre qui est sans doute un remploi. D'après dom Benoit dans l'histoire de l'abbaye et de la terre de Saint-Claude, repris par le dictionnaire des artistes francs comtois de Paul Brune : François Courant entrepreneur à Septmoncel, originaire de Lagny en Brie, bâtit l'église de Septmoncel en 1685 avec Jérome Chailleroz, de Saintes, entrepreneur et Chapoutot, d'Autun, tailleur de pierres. Une inscription sur le beffroi porte les noms : i.pernier, i.michaud, chretin, i.regad et la date 1707. La partie supérieure du clocher a été construite vers 1970. En 1838 la base de la tour clocher est renforcée par trois arcs concentriques à ceux existants et un système d'armature en fer est mis en place pour lier les murs latéraux au mur de la façade de l'église, d'après un devis de l'architecte Jean-Félicien Regad de 1837. En 1847 l'église était encore entièrement recouverte de bardeaux, une partie d'entre eux sont renouvelés malgré la circulaire préfectorale du 15 février 1833 qui en interdit l'usage. En 1858 des bardeaux sont encore utilisés pour une refection partielle de la toiture de l'église. Les bardeaux du clocher sont remplacés par des feuilles de zinc en 1879, ceux de la nef à partir de 1887.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moyen appareil, pierre de taille, calcaire, moellon, enduit, fer

Matériaux de la couverture

Zinc en couverture, tuile mécanique

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'arêtes

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée sans travées

Typologie de couverture

Toit à l'impériale, toit à longs pans, pignon couvert, croupe polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur, escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Tour clocher hors oeuvre en façade, avec porche couvert d'une voûte d'arêtes, et toit à l'impériale couvert en zinc. La nef a 3 vaisseaux de 4 travées voûtées d'arêtes, le choeur, ouvert sur le vaisseau central, une travée droite et une abside à 3 pans voûtées d'arêtes. Seule la face nord de la nef est en moellons enduits, toutes les autres élévations sont en moyen appareil. Un essentage de métal protège la moitié sud de la façade ouest.

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM39001356, IM39001352, IM39001353, IM39001350, IM39001358, IM39001362, IM39001363, IM39001355, IM39001357, IM39001361, IM39001359, IM39001354, IM39001360, IM39001351, IM39001419, IM39001418, IM39001420

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pontefract Bernard

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

VISMER-IVR43-STCLPER-RELIGIEUX

1/13
La nef et le choeur vus depuis l'entrée.
La nef et le choeur vus depuis l'entrée.
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image