Eglise paroissiale Saint-Julien, actuellement chapelle

Désignation

Dénomination

église paroissiale

Vocable

Saint-Julien

Destinations successives et actuelle

chapelle

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Julien, actuellement chapelle

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes 38 Siccieu-Saint-Julien-et-Carisieu

Aire d'étude

Crémieu

Lieu-dit

Saint-Julien

Référence cadastrale

1825 C1 210, 209, 1987 C2 211

Milieu d'implantation

en écart

Parties non étud

cimetière

Historique

Datation des campagnes principales de construction

limite 15e siècle 16e siècle (?), 19e siècle

Datation en années

1842

Justification de la datation

daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

L'église paroissiale de Saint-Julien mentionnée pour la première fois en 1172, rattachée un temps à la paroisse de Dizimieu est érigée en paroisse en 1640, puis rattachée à celle de Siccieu après la Révolution. Abandonnée dès avant 1789, elle est acquise vers 1846 par les propriétaires du château de Saint-Jullin, et rendue au culte à la fin du 19e siècle. L'église romane a été remplacée par un édifice datant vraisemblablement de la fin du 15e ou du début du 16e siècle. La chapelle sud conserve deux culots sculptés aux armes d'Aymard de La Poype et d'Antoinette de Grolée, seigneurs de Saint-Jullin et de celles de leur fils Claude de La Poype et de son épouse Françoise de La Balme, mariés en 1510. En 1842 un devis estimatif est dressé par Baudrier agent voyer cantonal en vue d'une restauration complète.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, moellon, enduit

Matériau de la couverture

calcaire en couverture

Parti de plan

plan allongé

Vaisseau et étage

1 vaisseau

Type et nature du couvrement

fausse voûte en berceau brisé, voûte d'ogives

Type de la couverture

toit à longs pans

Commentaire description

Edifice à nef unique couvert d'une fausse voûte en berceau brisé en brique, et ouvrant au sud sur une chapelle autrefois voûtée d'ogives dont il ne reste que la trace, ainsi que les culots de retombée.

Technique du décor des immeubles par nature

peinture, sculpture

Représentation

blé ; armoiries

Précision sur la représentation

Des motifs d'épis de blé sont peints au pochoir sur le pourtour de l'arc brisé séparant la nef du chour. Deux culots de la chapelle sud sont sculptés aux armes des seigneurs de Saint-Jullin.

Etat de conservation

vestiges, envahi par la végétation

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1996

Crédits

© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pelletier Olivia

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional de Rhône-Alpes - Service chargé de l'inventaire 6, Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04.72.00.43.70