Maison forte, dite château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison forte

Appelation d'usage

Château

Titre courant

Maison forte, dite château

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Isère (38) ; Dizimieu

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Crémieu

Lieu-dit

Combiau (le)

Références cadastrales

1827 DU 194, 200, 202, 203, 206, 207, 1987 DU 54, 55, 273, 274

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Ferme, écurie, jardin d'agrément

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 14e siècle, 15e siècle, 2e moitié 18e siècle, 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette maison forte apparaît dans l'enquête pontificale de 1339. Il y est dit qu'elle possède des tours et une enceinte (Saint-Cyr, t. 2, p. 74, 82). Le 22 juillet 1345 elle est hommagée par Humbert de Loras qui auparavant la tenait en franc-alleu (A.D. Isère : B 2614 ; Inv. viennois, 2 Mi 962 fol. 13 ; G. Allard, fol. 40 ; U. Chevalier, t. VI, n° 33821). Après avoir appartenu aux Beaumont, seigneurs d'Anthouillet et héritiers de la maison de Loras, la maison forte de Dizimieu devient, en 1435, la propriété d'une famille de nobles crémolans, à la suite d'un échange intervenu entre Jean Martin de Crémieu et son beau-père André de Beaumont (Inv. viennois, 2 Mi 961, fol. 444 v°). La seigneurie et le château sont aliénés à Antoine Martin de Dizimieu en 1537 (A.D. 38 : 7 C 798). La terre de Dizimieu est élevée au rang de comté en juin 1613 (Rivoire de la Bâtie, p. 191). Lors du dénombrement du 26 août 1687 la maison forte consiste en "une salle basse, une chapelle, grande cuisine et cave voûtée, un four" et ses appartenances (A.D. 38 : Inv. viennois, 2 Mi 962, fol. 14). Jusqu'à la Révolution le château appartient aux descendants des Martin de Dizimieu, les Saint-Béron et les Chaponnay-Saint-Bonnet. Après la Révolution le château, abandonné par ses propriétaires, est utilisé comme ferme. Au début du 19e siècle il appartient au comte de Monteynard, mais en 1861 "le château n'est toujours pas reconstruit" (Raverat, 1861, p. 391). Le 2 novembre 1884, la propriété composée de "bâtiments neufs englobant les tours de l'ancien château, maisons fermières, remises, écuries, et autres bâtiments ruraux ; belle fontaine fluente, vergers, vignes, terres, bois taillis et bois sapins" sur une superficie totale de 225 hectares est mise en vente (A.D. 38 : 138 M 3, Lyon Républicain). Elle est acquise par Ulrich Forrer en 1886, qui entreprend de reconstruire le château. Du 14e siècle, ne subsistent que les trois tours circulaires fortement remaniées aux siècles suivants. La base talutée de la tour nord-est est en effet tardive, quant aux différentes archères-canonnières, elles sont datables du 15e et du début du 16e siècle. De 1740 à 1773 des travaux sont entrepris par Louis-Angélique de Dizimieu comte de Saint-Béron, qui complète l'ancienne maison forte en construisant un nouvel édifice intégrant les anciennes tours. D'après l'inventaire de 1774 "le bâtiment neuf était isolé des tours et séparé de l'ancien château... C'était une imposante construction dans le style Mansart, ... comportant trois étages, ... couronné par un fronton monumental et une corniche", entouré d'un jardin à la française. En 1780, le comte de Chaponnay démolit les nouveaux bâtiments inachevés et mal construits. Le château actuel résulte des travaux de reconstruction et de restauration entrepris au 19e siècle. Le château aurait reçu deux personnages célèbres : François 1er lors de son séjour à Crémieu en 1536 et Lesdiguières en 1590.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon sans chaîne en pierre de taille

Matériaux de la couverture

Calcaire en couverture, tuile plate, tuile plate mécanique

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit en pavillon, toit conique

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

La maison forte de Dizimieu, construite sur une terrasse, se compose de deux tours circulaires situées l'une au nord-ouest, l'autre au nord-est du logis, comportant deux étages carrés et un étage de comble. Elles sont couronnées de mâchicoulis à parapet sur consoles et couvertes d'un toit conique en dalles de calcaire et en tuiles plates. La tour nord-est à base fortement talutée conserve les traces d'une tourelle d'escalier. La tour nord-ouest est desservie par un escalier en vis logé dans une tourelle demi-hors-ouvre. Le logis qui s'élève sur un étage carré se développe en deux corps de bâtiment accolés aux tours. Ils sont couverts d'un toit à longs pans en tuile plate mécanique. A l'ouest de la terrasse s'élèvent des écuries dont les bâtiments incluent une tour de plan circulaire couronnée de mâchicoulis sur consoles et couverte d'un toit conique en dalles de calcaire. L'accès à la cour se fait par un portail flanqué de deux pavillons de plan carré, à toits en pavillon couverts de tuiles plates. Un jardin d'agrément est aménagé au sud du logis. Au nord de la maison forte sont implantées plusieurs fermes.

Commentaires d'usage régional

Maison forte à cour fermée et tours d'angle

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1988/06/08 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Les deux pavillons d'entrée, la tour ouest et la tour est : inscription par arrêté du 6 août 1988

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pelletier Olivia

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88