Château delphinal

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Genre du destinataire

Delphinal

Titre courant

Château delphinal

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes ; Isère (38) ; La Balme-les-Grottes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Crémieu

Références cadastrales

1825 C1 73, 83, 1987 AC 98, 104

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le premier acte signalant l'existence du château delphinal de la Balme date du 29 septembre 1250. Il s'agit d'une transaction entre Philippe élu de Lyon et Albert de la Tour et ses fils, par laquelle ils reçoivent en fief "le château de la Balme en Viennois près Crémieu". Tout au long des 13e et 14e siècles de nombreux actes sont signés par le dauphin dans son château de la Balme à la tête d'une châtellenie du mandement de Quirieu. Après la vente du Dauphiné au royaume de France en 1349, le château restera bien personnel du dauphin Humbert II jusqu'à sa mort. Par la suite, il sera concédé à différents propriétaires : en 1423 Charles VII le donne à Humbert de Grolée, puis il passe aux mains de "Robert Malortie escuyer pour services rendus" en 1454. En 1531, alors qu'il appartient à Claude de Montepeys, il "est bien entretenu, ainsi que la maison contiguë que le roi acheta à Antoine de la Balme". A la veille de la Révolution, le château est habité par la famille de Boulieu. Les textes nous apprennent que le château de la Balme comprenait une cour appelée place sur laquelle donnait la grande salle à laquelle on accédait par un escalier. Il comprenait une chapelle basse attenante à la grande salle, une tour contiguë à la grande salle, une tour maîtresse, un parloir, la chambre du dauphin et un hospice. Les visites faites par le maître des ouvres du dauphin montrent qu'au 15e siècle le château était déjà en mauvais état.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, moellon sans chaîne en pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, 2 étages carrés, étage de comble

Typologie de couverture

Toit en pavillon

Commentaire descriptif de l'édifice

Les vestiges du château sont constitués d'une tour et de pans de mur situés au sud de cette dernière. La tour qui s'élève sur un étage de soubassement, deux étages carrés et un étage de comble est construite en moellons de calcaire et chaînes d'angle en pierre de taille. En façade ouest, elle conserve une ouverture en arc brisé aujourd'hui murée. Au sud ne subsistent que quatre pans de murs en moellons de calcaire sans chaîne en pierre de taille.

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1997

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pelletier Olivia

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88