Tissage de soierie et usine d'impression sur étoffes dite Manufacture des Trois Tours dite Le Manach

Désignation

Dénomination de l'édifice

Tissage ; usine d'impression sur étoffes

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Tissage de soie

Appelation d'usage

Manufacture des Trois Tours Le Manach

Titre courant

Tissage de soierie et usine d'impression sur étoffes dite Manufacture des Trois Tours dite Le Manach

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Indre-et-Loire (37) ; Tours ; 35 quai Paul-Bert

Adresse de l'édifice

Paul-Bert (quai) 35

Références cadastrales

1983 BZ 67

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Bureau d'entreprise ; logement d'ouvriers ; logement patronal ; atelier ; entrepôt industriel

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 19e siècle ; 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1853 ; 1890 ; 1903

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

Guérin (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

La manufacture des Trois-Tours reprit la tradition de la soie qui avait périclité au XVIIe siècle à Tours. Ses produits sont utilisés dans de nombreux palais. Elle est créée en 1829 par Fey et Martin pour la fabrique d'étoffes d'ameublement. Elle fut établie dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle devenu ensuite relais de poste "Au Lion d'Or" dont l'adresse était alors au n°33 quai Paul-Bert. La raison sociale devint "Démonté et Poirier" en 1875, "Combé et Delaforge" en 1898, puis "Combé, Delaforge et Le Manach" en 1906 et enfin "Le Manach Georges SA" depuis 1919. L'emplacement actuel est au 35 quai Paul-Bert s'étendant à l'arrière rue Losserand. Le métier Jacquard est installé rapidement. Celui-ci fut breveté en 1801 par Joseph-Marie Jacquard (1752-1834) qui avait introduit des cartons perforés de grande largeur (1m30) permettant le tissage de soierie de grandes dimensions. Ce nouveau métier permit de diversifier la gamme des modèles tout en réalisant une économie de main-d'oeuvre par rapport au métier traditionnel. Mais l'usine a aussi fabriqué des tissus imprimés à la planche. L'essentiel du bâti, c'est-à-dire des ateliers, date du milieu du XIXe siècle (entre 1841 et 1856), leur inauguration est fêté en 1853. Rue Losserand, un atelier à structure métallique fut construit par l'architecte Guérin et sert de remise. Elevés avant 1903, quelques bâtiments sont des halles accolées dont le principe apparaît dans l'architecture industrielle en 1820-1830, des sheds dispensant plus de lumière sont ajoutés ensuite. Enfin, quelques modifications et adjonctions ont touché une faible partie de la fabrique après la Première guerre mondiale.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Le site est densément construit selon un plan simple et fonctionnel. Les ateliers sont répartis sur trois niveaux avec une cour centrale servant de stockage mais aussi de source de lumière. L'usine a grandi par ajout de bâtiments dans un espace réduit ou par reconstruction partielle. Ces grands ateliers, construits expressément pour abriter les métiers Jacquard, avec de hauts plafonds et des planchers solides, sont reconnaissables à leurs nombreuses grandes baies destinées essentiellement à l'éclairage. Ils sont à deux étages avec comble. La façade sur cour présente un corps central et deux ailes latérales en léger retrait et une différence de traitement des ouvertures, en plein-cintre au rez-de-chaussée, à linteau droit dans les niveaux supérieurs, les niveaux étant matérialisés par les bandeaux. L'ensemble est régulier et la construction en pierre de taille soignée.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1999/12/02 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Bâtiments 32 à 36 quai Paul Bert (cad.BZ 67) : inscription par arrêté du 2 décembre 1999

Référence aux objets conservés

PM37001044

Observations concernant la protection de l'édifice

Objets mobiliers protégés : ensemble des métiers à tisser, de l'outillage et des planches à imprimer les tissus sont classés le 24 juillet 1997.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Léon Patrick ; Barray Caroline

Cadre de l'étude

Opération ponctuelle (patrimoine de la soierie tourangelle)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Centre-Val de Loire - Service régional de l'Inventaire - 6 rue de la Manufacture 45000 Orléans – 02.38.70.25.06

1/99