Usine de chaux

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de chaux

Titre courant

Usine de chaux

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Indre-et-Loire (37) ; Parçay-sur-Vienne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ile-Bouchard (L')

Lieu-dit

Fours de Dorée (les)

Références cadastrales

1988 ZO 16, 1988 ZO 81, 1988 ZO 82b

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Four à chaux, maison, écurie, carrière souterraine

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1879, 1890, 1896, 1901, 1911

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Deux premiers fours à chaux sont construits en 1869 par Edouard Nerbonneau. En 1885 le site passe à Lucien Meunier-Duger et à Louis Dien-Delaleu. Construction d'une maison en 1887. Construction d'un troisième four en 1890 et d'un hangar. Construction en 1896 d'un quatrième four et d'un hangar pour la locomobile qui vient d'être mise en service. Construction d'une maison avec une écurie en 1901 et d'un cinquième four en 1911. Interruption de l'activité à partir de 1914 puis reprise en 1920. Cessation de l'activité en 1929. En 1942, Louis Dien installe une porcherie dont l'exploitation sera brève. Les fours permettaient de cuire la pierre pour la production de chaux hydraulique naturelle. Vers 1900 cette chaux a reçu une nouvelle application avec la fabrication de briques agglomérées et pressées. La matière première était extraite d'une carrière souterraine située à une cinquantaine de mètres au sud des fours. Le transport jusqu'à la plate-forme des gueulards se faisait par wagonnets sur voie étroite.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon, moyen appareil

Typologie du couvrement

Canonnière

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Batterie de 5 fours à chaux en L, à feu continu et flamme courte d'une capacité brute totale d'environ 150 mètres cubes, 4 fours ayant une capacité moyenne de 25 à 28 m3 chacun, et le 5e de 40 à 42 m3. La batterie est encastrée par sa face sud, 4 fours étant accolés en ligne et le 5e, à l'extrémité est, placé perpendiculairement. La plate-forme des gueulars était couverte par un hangar en charpente et toit à longs pans qui a été détruit. Le diamètre des gueulards varie de 1, 60m à 2, 45m et leur profondeur utile est de 8, 45m. Les embrasures de défournement, une par four, sont ouvertes au nord, leur hauteur allant de 1, 30m à 1, 70m et leur largeur en façade de 1, 93m à 2, 20m. Les murs en moellons ne sont pas enduits, sauf en partie est de la batterie. Les cuves ne possèdent pas de chamisage en briques.

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lainé Martine, Thomas Jacques

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Centre-Val de Loire - Service régional de l'Inventaire - 6 rue de la Manufacture 45000 Orléans – 02.38.70.25.06

1/6
usine de chaux
usine de chaux
© Région Centre - Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image